9

Critique de Blue hole #1

par MassLunar le dim. 5 sept. 2021 Staff

Rédiger une critique
Ce trou bleu...Je n'y crois pas, c'est merveilleux !

Un nouveau joli coup pour la collection Pika Graphic qui réédite cette année Blue Hole, un manga de Yokinobu Hoshino considéré comme l'un des maîtres de la SF japonaise. Blue Hole est paru au début des années 90, il fut édité chez Casterman en France en 1996. 

Pika nous fait découvrir ou redécouvrir cette œuvre  dans le grand format habituel de sa collection Pika Graphic, un format judicieux en deux volumes qui est parfaitement adapté à la force de ce fabuleux titre de SF qui puise autant dans l'anticipation radicale et sérieuse que dans des aventures à la sauce Conan Doyle. Un régal...

Blue Hole est un titre dense qui sous la ligne d'une aventure spatio-temporelle se déroulant dans les derniers temps du crétacé soulève d'importantes thématiques comme l'affrontement perpétuel entre la nature et l'homme ou l'insatiable ambition scientifique.

Yokinobu Hoshino signe  sans doute avec Blue Hole son œuvre majeure.

A partir d'un voyage dans le temps symbolisé par le trou bleu, une excavation maritime qui se distingue à la surface par une couleur bleu foncé, le mangaka nous entraîne vers son propre Monde Perdu, il y a 65 millions d'années dans les derniers temps du crétacé, une ère où les dinosaures n'avaient pas encore disparus et laissé leur place aux mammifères, alors nos lointains ancêtres... Le dessin est vertigineux , immersif, un véritable voyage presque comparable à Jules Vernes, notamment à travers ces descriptions scientifiques qui rythment le titre , un voyage sur lequel le mangaka greffe un important regard critique sur la folie scientifique. Une folie qui n'hésiterai pas à exploiter ce "nouveau" monde retrouvé du crétacé pour ces propres intérêts.

Dans Blue Hole, la confrontation entre l'homme et la nature, la nature est l'homme est constante et c'est ce qui donne à ce manga toute sa force. On pourrait grossièrement le qualifier de Jurassic Park au premier degrés. Pour cette aventure, Yukinobu Hoshino privilégie un dessin de nature réaliste. Le mangaka a effectué des recherches précises et cela se ressent dans la représentation méticuleuse des dinosaures ou plus généralement dans cette vision d'une nature  pas encore bafouée par l'Homme. Nous avons d'ailleurs droit à quelques planches silencieuces dans lesquelles le mangaka se concentre exclusivement sur cet environnement tel un documentaire respectueux.

Ce premier tome ne manque pas de rythme et expose lentement ses personnages tout en permettant au lecteur de cerner rapidement leurs personnalités. C'est peut-être le léger défaut que nous pouvons trouver à Blue Hole : une caractérisation des personnages un peu étiquetée qui sont surtout là pour exposer les différentes facettes autour de la relation de l'homme et de la nature. De ce fait, les répliques sont parfois un petit peu simples mais, au fond, cette exposition des personnages rejoint aussi certains romans de sf façon Jules Vernes. Toujours est-il que ce premier tome est trépidant, il expose parfaitement le cadre tout en soulignant le danger du crétacé. Après cette confrontation et rencontre face à la Nature dans ses aspects les plus féroces, ce premier volume laisse présager une confrontation humaine plus oppressante pour le second volet...

Loin d'être niaisement exotique, cette nature s'avère aussi bien redoutable qu'attachante pour l'homme. Sa vision est nuancée par les différents personnages de ce groupe hétéroclite de survivants. Il y a le regard empathique de Gaia, l'ancienne braconnière et véritable guerrière des Comores, celui  peu scrupuleux et totalement insensible de l'ambitieux Hawk, celui purement scientifique d'un paléontologue passionné  ou encore le regard plus belligérant du soldat de la Navy... L'esprit de survie côtoie aussi la dimension critique que l'auteur apporte à cette aventure qui ne se limite pas à du simple divertissement. 

La réédition de cette œuvre arrive à point nommée alors que la question du réchauffement climatique et de ses conséquences est de plus en plus lourde et présente dans notre quotidien. Un titre qui fait fortement écho à l'actualité et qui nous rappelle d'une certaine manière que notre ère s'approche aussi d'une fin bien méritée...

En bref

Passionnant, critique, mené par le souci du détail et de la recherche, porté par des personnages et des thématiques fortes, cette réédition de Blue Hole est tout simplement essentielle. Une aventure sous le signe de la survie, portée par le souffle de l'anticipation. Une œuvre majeure à découvrir ou redécouvrir.

9
Positif

Le Monde Perdu revisité par l'un des grands maîtres mangaka de la science-fiction

Le souci d'un dessin détaillé et documenté qui offre à la Nature une représentation sincère et dangereuse

Un Jurassic Park radical sous le signe d'une anticipation plus que jamais d'actualité

Negatif

MassLunar Suivre MassLunar Toutes ses critiques (260)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 1 0 Commenter !
Autres critiques de Blue hole
7
Blue hole T.2

Blue hole T.2 Staff

Lire la critique de Blue hole T.2

8
Blue hole T.1

Blue hole T.1 Staff

Lire la critique de Blue hole T.1

Boutique en ligne
20,00€
Boutique en ligne
20,00€
Boutique en ligne
20,00€
Boutique en ligne
20,00€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)