8

Critique de Ultimate Fantastic Four #1

par Le Doc le dim. 12 sept. 2021 Staff

Rédiger une critique
Les Fantastiques

Dans la série Ultimate Marvel Team-Up, Brian Michael Bendis avait livré des versions Ultimate de nombreux personnages Marvel et les 4 Fantastiques en faisaient partie (voir mon billet sur le #9 de ce titre dans la fiche correspondante). Mais le scénariste n'avait pas vraiment procédé à beaucoup de changements et ces F.F. ressemblaient à s'y méprendre à la version classique de la Première Famille. Quand les discussions sur le lancement d'une série Ultimate Fantastic Four ont débuté (réunions de travail dont a fait partie Grant Morrison...il était même un temps question qu'il écrive le comic-book mais l'écossais est ensuite reparti chez DC), la décision a été prise de "reprendre à zéro" et de véritablement "ultimiser" les 4 Fantastiques.

Dans Ultimate Fantastic Four, les F.F. sont donc plus jeunes et il n'est pas question de vol spatial. Reed Richards est psenté comme un enfant prodige, incompris par ses parents et harcelé à l'école (heureusement qu'il peut compter sur son ami Ben Grimm pour lui sauver la mise). L'adolescent est découvert par un officiel du gouvernement nommé Willie Lumpkin et emmené dans une école de petits génies situés dans le Baxter Building à New-York et c'est là qu'il rencontre notamment Susan Storm, son frère Johnny et un étudiant européen arrogant, Victor Van Damme (rien à voir avec qui vous savez).

Et c'est quelques années plus tard, lors d'une expérience ratée de téléportation vers un univers parallèle appelée la "Zone-N", que tout ce beau monde va acquérir d'étonnants pouvoirs (même Van Damme, mais ça on y reviendra dans un autre billet). À l'image de Ultimate Spider-Man, il faut six épisodes à Brian Michael Bendis et Mark Millar (qui se sont occupés de ce premier arc narratif) pour raconter ce qui avait pris un seul numéro à Stan Lee et Jack Kirby dans les années 60 (le premier adversaires des F.F. est le même, l'Homme-Taupe).

Mais la décompression de l'histoire est tout de même évitée, grâce à un bon travail de construction des personnages (qui a en partie inspiré la dernière version ciné pour un résultat qu'il faut hélas mieux oublier), une progression dramatique bien amenée après la catastrophe qui  donne aux personnages leurs pouvoirs et un dernier acte assez spectaculaire illustré par un Adam Kubert inspiré. Ultimate Fantastic Four est une série qui est très vite devenue inégale en qualité, mais ce début reste efficace et très agréable à (re)lire.

En bref

8
Le Doc Suivre Le Doc Toutes ses critiques (849)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Autres critiques de Ultimate Fantastic Four
Boutique en ligne
0,00€
Boutique en ligne
0,00€
Boutique en ligne
0,00€
Boutique en ligne
0,00€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)