7

Critique de Fragments d'elles #1

par Sachiko-chi le dim. 12 sept. 2021 Staff

Rédiger une critique
Qui est cette inconnue ?

Fragments d'Elles, nouvelle saga seinen des éditions Pika que l'on doit à Mag HSU au scénario et Nao Emoto aux dessins, deux artistes encore inconnus chez nous, et que l'on va pouvoir découvrir à travers cette histoire. Par ailleurs cette saga est terminée en 7 tomes, ce qui fait d'elle une histoire assez courte, et cela est tout de même appréciable !
On est dans une sorte de comédie romantique comme on commence à en voir de plus en plus, mais avec tout de même un schéma assez différent puisque l'on a une jeune femme dans le présent mais dont son identité nous est inconnue. Dans le passé de notre protagoniste Serizawa, il n'y a pas eu qu'une seule fille, son identité est inconnue parce qu'il en a fréquenté plusieurs et sûrement toutes à des périodes différentes. Dans ce premier tome on est assez éloigné du côté harem de ces comédies romantiques puisque pour le moment on en recherche qu'une !
Je pense que la couverture toute douce m'a beaucoup plu, mais aussi son synopsis, qui me semblait être plus intéressant et profond que ce qui nous est proposé habituellement.

Et je pense que l'on est sur un titre qui peut vraiment beaucoup me plaire s'il continue sur cette lancée !
On démarre cette histoire avec un petit plongeon dans le passé, quand notre protagoniste Serizawa était au collège, et où il va faire la rencontre de Nobuta. Une jeune fille assez timide et réservée, où tout encore une fois a démarré sur un pari (trop classique...).
L'entrée en matière est intéressante et m'a en même temps fait un peu peur parce que l'on fait la rencontre d'un personnage assez gentil et ouvert, et qui se retrouvant mis de côté, change beaucoup et sa réaction ne m'a pas vraiment plu. Ce jeune homme n'avait absolument aucun droit de faire subir ça à Nobuta... Je dois avouer que là on était un peu mal barré, heureusement que la suite rattrape, et qu'elle ne reste pas sur cette lignée sans quoi ma chronique n'aurait pas aussi bien débuté je pense !

Suite à ce flash-back, on va vraiment lancer l'intrigue de cette saga, puisque l'on retrouve Serizawa approchant de la trentaine, et qui se retrouve à avoir un accident de scooter parce qu'il pense avoir reconnu Nobuta. La première fille à laquelle il s'était attaché, et qu'il a fait souffrir, cette même jeune fille que l'on rencontre rapidement dans la saga ! L'histoire pourrait s'arrêter là, mais il n'en est rien, cette jeune femme va lui laisser son numéro de téléphone, et ils vont prendre contact, et essayer de se revoir. Je dis bien essayer parce que ce ne sera pas des plus faciles, cette dernière ne va pas céder son identité aussi facilement, on a presque l'impression de jouer au jeu du chat et la souris.
Ils échangent par téléphone, mais chaque appel laisse quelques indices sur l'identité de cette femme, et chacun font appelle à des souvenirs de Serizawa différent et qui n’amènent pas à la même personne !

J'ai beaucoup aimé la construction de ce premier tome, on a très peu d'échanges téléphoniques pour laisser place à chaque fois aux souvenirs de notre protagoniste. Ici, nous faisons la rencontre de trois jeunes femmes, filles, puisqu'elles ont toutes des âges différents. Nobuta est la première que l'on rencontre, celle pour laquelle j'ai eu le plus d'attache parce que son histoire est vraiment touchante. La deuxième que l'on rencontre est aussi assez spéciale pour lui puisque c'est sa toute première petite amie, mais malheureusement je n'ai pas eu beaucoup d'attache pour elle, assez froide et distante, malgré un bon fond tout de même, mais je n'ai pas trop accroché pour ma part. Elle est aussi assez clichée, l'étrangère venue étudier au Japon, qui parle très peu japonais, mais je vous laisse découvrir cela tout de même. Celle-ci avec son "statut" un peu spécial, lui apprendra l'importance de la communication. Peut-être que s'ils avaient pris plus le temps de discuter l'un avec l'autre leur histoire se serait passée différemment...
Et la troisième que l'on rencontre, est une de ses professeures de maths, très probablement, une étudiante plutôt, qui devait être proche de passer son diplôme. Avec cette dernière, je ne vois pas de relation amoureuse, mais il semblerait que l'importance de discuter lui ait été utile ici, pour qu'elle puisse s'améliorer avec ses élèves. Sûrement qu'il lui aura été plus d'une grande aide qu'elle, elle ne l'aura été pour lui. Une relation sans forcément qu'il y ait eu des sentiments, pour ma part ce n'est pas comme ça que je l'ai ressenti, plus un soutien, ou une amie qu'il aurait pu se faire. Mais peut-être que cette histoire sera plus développée dans le prochain.

Dans ce premier tome on n'a pas seulement droit à des plongeons dans le passé, et des échanges téléphoniques, on fait la rencontre d'une nouvelle jeune femme un peu perdue dans sa relation. Serizawa malgré ses expériences se retrouvera à lui donner des conseils qu'il ne pensait pas pouvoir lui donner. J'ai beaucoup aimé cette approche, et la construction de cette histoire, j’espère que la suite sera du même genre parce que ça m'a vraiment beaucoup plu !

En bref

Un premier tome qui m'a beaucoup plu, et j'ai apprécié faire la rencontre de ces trois femmes, qui sont toutes différentes par leur âge, leur physique ou encore leur caractère. L'idée de base est elle aussi très intéressante et originale, mais il ne faut pas s'arrêter au premier chapitre qui ne m'a pas vraiment plu par rapport aux actions de Serizawa que j'ai trouvé déplacé et très limite !

7
Positif

Des dessins très sympathiques

Des personnages assez agréables

La construction de tome intéressante

L'idée de base assez originale

L’identité inconnue de la femme du présent

Les passages dans le passé à la découverte de toutes ces femmes différentes

Negatif

Le caractère de Serizawa au premier chapitre pas très flatteur...

Sachiko-chi Suivre Sachiko-chi Toutes ses critiques (189)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Boutique en ligne
7,50€
Boutique en ligne
7,50€
Boutique en ligne
7,50€
Boutique en ligne
7,50€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)