7

Critique de Marvel Two-In-One #35

par Le Doc le dim. 19 sept. 2021 Staff

Rédiger une critique
Skull the Slayer !

En 1975 et 1976, Marvel a publié une courte série intitulée Skull the Slayer (traduite en son temps par Lug dans les pages de la revue Titans). Initié par Marv Wolfman, le comic-book raconte les aventures de quatre personnages (Jim Scully, un vétéran du Vietnam accusé du meurtre de son fre; un physicien, sa secrétaire et le fils d'un sénateur) qui se retrouvent projetés dans le passé après que leur avion soit passé à travers une singularité temporelle. Pendant 8 épisodes, Scully et ses compagnons d'infortune ont affronté des créatures préhistoriques, découvert des tribus néandertaliennes ainsi qu'un appareil extraterrestre dans lequel le héros-titre tombe sur une ceinture capable de décupler sa force.

Très divertissante, Skull the Slayer ne manquait pas d'idées même si elle partait un peu dans tous les sens (ce qui faisait aussi son charme). Les changements successifs de scénaristes (3 sur 8 épisodes, Wolfman, Steve Englehart et Bill Mantlo) ont abouti à des hésitations dans la direction à prendre. Ce côté un chouïa bordélique n'enlève rien au potentiel spectaculaire de l'ensemble qui rend la lecture très agréable. J'ai bien aimé aussi la caractérisation de l'équipe, avec des protagonistes qui ont du mal à se faire confiance et qui sont souvent prêt à se sauter à la gorge. 

Les lecteurs de l'époque n'ont pas suivi et Skull the Slayer fut annulé sur un cliffhanger alors que certaines intrigues secondaires n'avaient pas été résolues. Pour sortir Scully et ses compagnons de ce mauvais pas, l'éditeur a donc fait appel à la Chose aux yeux bleus afin de conclure cette saga dans deux épisodes de Marvel Two-in-One scénarisés par Marv Wolfman et dessinés par Ernie Chan (alors que le comic semblait être...en partie du moins...déconnecté de la continuité officielle...il y a bien le Black Knight dans le #5 mais ce n'est pas celui des autres comics Marvel).

Il ne faut que 3 pages à Ben Grimm pour traverser la fameuse anomalie et être entouré de dinosaures. La Chose sauve Skull et son équipe et c'est le début d'une fuite en avant pour échapper à leurs poursuivants et retourner dans le présent. La priorité est donnée à l'action entre deux prises de bec (l'occasion de quelques couacs...pour les besoins de son histoire, Wolfman a "oublié" que Skull et Corey, le scientifique, avaient fini par enterrer la hache de guerre)...et il faut souligner aussi que Skull et Benjy ont tous les deux leurs petits caractères. 

Cette dynamique aventure se termine dans le #36, avec l'apparition de Mr Fantastic venu donner un petit coup de main sur six pages (sur les 17 que comptent le numéro), histoire de justifier sa présence sur la couverture (même pour les récits en plusieurs parties, les Marvel Two-in-One devaient avoir un héros différent à chaque numéro pour accompagner la star du bouquin).


En bref

7
Le Doc Suivre Le Doc Toutes ses critiques (862)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Autres critiques de Marvel Two-In-One
Boutique en ligne
35,00€
Boutique en ligne
35,00€
Boutique en ligne
35,00€
Boutique en ligne
35,00€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)