9

Critique de Jours de sable

par vedge le lun. 25 oct. 2021 Staff

Rédiger une critique
Plus jamais ça

Ce roman graphique est un récit poignant inspiré de faits réels.

Nous sommes aux USA en 1937, avec une agriculture qui subit encore les soubresauts de la crise de 1929. Les prix ont chuté et il est quasi impossible pour les fermiers de vivre de leur travail.

De plus, l’exploitation excessive des sols sur d’immenses espaces, sans préserver des poumons de verdure non cultivés, ajouté à une période de grande sécheresse, fait que les vents arrachent la terre des surfaces dans des tempêtes de poussière qui rendent la région du Dust Bowl impropre à la culture.

C’est dans ce contexte qu’un jeune photographe New Yorkais, un peut trop pétri de certitudes, débarque pour faire un reportage pour la Farm Security Administration de Washington.

Cette administration pour la sécurité agricole a été créée pour combattre la pauvreté rurale. Elle a lancé un important programme de documentation photographique, qui fait aujourd’hui encore référence sur la période.

Le jeune homme, d’abord bon élève, prend peu à peu conscience de la place de ses photos vis-à-vis de la véritable existence des gens qu’il côtoie. Il en vient à s’interroger sur les déformations, les filtres, que son travail pose sur le monde ; Il va jusqu’à remettre en cause son métier, comparant son irruption dans le quotidien et la vie privée des sujets de ses photos, à un malfaiteur venu leur ôter une part de leur intimité et de leur être, sans rien laisser en retour.

Ce glissement se fait de manière dramatique, au fur et à mesure que le réel de douleur et de misère le touche au plus profond.

A ce récit intense, bien qu’en retenue, répondent des images chocs. Des dessins, des tableaux, qui semblent projeter sur le lecteur mille aiguilles de sable et de poussière ocre.

Les visages émaciés, prématurément vieillis, des personnages, cette fatalité, inique, qui leur colle à la peau, nous saisit au plus profond. La possibilité que revienne, du fait du réchauffement climatique, les conditions menant aux mêmes souffrances nous transperce.

Espérons qu’il est encore temps pour le plus jamais ça.

Cet ouvrage dense restitue avec clarté une catastrophe écologique et humaine dans une région des USA vers 1937. Ce drame est l’occasion, pour un jeune photographe, de s’interroger sur la sincérité de son travail et de lui-même.

Dans des tons ocres, où la poussière est omniprésente, un roman graphique qui nous invite au « plus jamais ça ».

En bref

Cet ouvrage dense restitue avec clarté une catastrophe écologique et humaine dans une région des USA vers 1937. Ce drame est l’occasion, pour un jeune photographe, de s’interroger sur la sincérité de son travail et de lui-même. Dans des tons ocres, où la poussière est omniprésente, un roman graphique qui nous invite au « plus jamais ça ».

9
vedge Suivre vedge Toutes ses critiques (2418)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Autres critiques de Jours de sable
Boutique en ligne
29,99€
Boutique en ligne
29,99€
Boutique en ligne
29,99€
Boutique en ligne
29,99€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)