8

Critique de James Bond #6

par Auray le lun. 29 nov. 2021 Staff

Rédiger une critique
Le Bond du Brexit

Que l'on soit pour ou contre, le Brexit fut un événement historique qui a changé la face du monde. Le scénariste Tchèco-Américain Aleš Kot l'a bien compris, puisque le dernier James Bond en date de chez Delcourt Comics surfe avec ces nouveaux chapitres sur ce sujet en permanence. Sur Sanctuary.fr, nous l'avions aperçu lors de la chronique du l'haletant Dead Drop chez Bliss et Valiant... Vous vous souvenez ?

On remarque en prenant le livre des thématiques distinctes. On a le corps, le cerveau, les tripes, le cœur, les poumons et enfin, l'enterrement, donc, sur six chapitres. Pourquoi je mets en valeur cette donnée ? Tout simplement parce que le sujet est respecté, et ceux, de manière très intelligente. À chaque fois, on est embarqué dans une histoire qui ne lâche rien avant la toute fin, ou, la dernière case.

Par exemple, le corps est un dialogue entre l'agent et son médecin. Il raconte son enquête, puis, une course-poursuite. Quelqu'un menace de tuer encore une fois, et, on est pris dans un monologue qui nous fait participer à la recherche. On suit alors le regard de l'homme tant respecté depuis sa création. Sauf, que la modernité le rattrape dans les dernières pages.

Eh oui, comme stipule l'interview en fin de tome, finie la simplicité des années cinquante, bienvenu dans la complexité socio-politique d'aujourd'hui. Tous les récits arrivent à nous troubler dans ce sens. On aura l'intervention de néo-nazis à la sexualité refoulée, une torture illégale qui résonnera avec les heures les plus sombres de ces nouvelles guerres, et, une histoire d'amour capricieuse, juste le temps d'un instant fugace.

Cependant, on a la bonne idée de lier le tout élégamment, et, les derniers chapitres concluent cette histoire bactériologique. La scène du bar avec Leiter est assez jouissive. On en sort ravie et pensif.

Côté dessins, on apprécie ceux du début et de la fin par l'artiste italien Luca Casalanguida. Les quatre autres suivent un peu ce style réaliste et carré. Chacun excelle lorsqu'il s'agit de mettre en valeur une grande ville. Il faut également jeter un œil sur les couvertures qui arrivent à mettre en avant les titres de chaque chapitre tout en utilisant l'ambiance du fameux espion de Ian Fleming.

Soyons bref, mais précis, ce corps-à-corps avec James fut incroyable, et je l'assume carrément. J'ai pris énormément de plaisir lors de cette lecture, et fait d'ores et déjà partie de mes préférés avec Casino Royale. Sachez que l'on peut lire ces histoires de Dynamite Entertainment complètement à part sans aucun problème. Alors ne boudez pas James, et celui-ci vous le rendra à sa manière, en utilisant tout l'arsenal à sa disposition : le cœur, le corps, les poumons, les tripes, le cerveau et ceux, sans faire une tête d'enterrement.

En bref

« Que s'est-il encore passé M.Bond ? »

8
Positif

Un scénario de longue haleine...

Et plein de petits tout aussi passionnants

Des dessins corrects

De bien belles couvertures

L'interview du scénariste en bonus

Negatif

Auray Suivre Auray Toutes ses critiques (633)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Autres critiques de James Bond
Boutique en ligne
16,50€
Boutique en ligne
16,50€
Boutique en ligne
16,50€
Boutique en ligne
16,50€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)