8

Critique de Blacksad #6

par damss le dim. 5 déc. 2021 Staff

Rédiger une critique
John revient pour une enquête en deux temps

Mais quel plaisir de retrouver de retrouver John Blacksad après tant d’années !

Évidemment mes souvenirs des lectures des albums précédents restent un peu flous, mais l’envie de les relire m’est revenue. Pas besoin de le faire pour apprécier cet album à sa juste valeur, quelques références légères, mais rien qui ne ternira sa lecture et ne vous empêchera aucunement d’en apprécier l’histoire.

John se fait engager par Kenneth Clarke, Président du syndicat des métros qui pense que sa vie est menacée par un tueur à gages. Il souhaite que John le trouve et l’arrête avant qu’il ne remplisse son contrat. En parallèle, Weekly est victime d’un changement de directeur éditorial au journal et va dresser pour ce dernier le portrait d’un homme politique véreux, Solomon, qui une partie de la modernisation de la ville. Évidemment les deux affaires vont être liées de près.

On retrouve les ingrédients qui ont fait le succès de la série. Ces personnages animaliers dont le caractère correspond en général à l’animal qu’ils incarnent, cette ambiance des années presque palpable qui s’en dégage ou encore cet enquêteur désabusé qui tente de faire son travail au mieux et qu’importe les conséquences… Ici, les auteurs axent l’enquête sur le parallèle entre l’envie folle de certains politiques de moderniser la ville, quel qu’en soit le prix, et le devenir des travailleurs de l’ombre, représenté par Kenneth et ses ‘’taupes’’, dont les politiciens se moquent éperdument. Un triste écho de notre propre société. A cela se rajoute évidemment la mafia, représentée par les belettes, qui veulent faire main mise sur le dernier syndicat qui leur résite.

Actions et révélations s’enchainent et donnent un bon rythme à l’album. Les personnages reprennent vie après huit ans de silence mais c’est comme si on ne les avait jamais quittés. L’enquête est prenante et on retrouve toute l’atmosphère qui a fait le succès des premiers albums de la série.

Les auteurs ont choisi, pour cette histoire, non de partir sur un album mais sur deux. Ce diptyque permettra de développer davantage le fil rouge et les éléments annexe.

Côté dessins, rien à redire. Le dessinateur a retrouvé ses marques et nous offre de magnifiques planches. A l’aise sur les décors comme pour les personnages, on se délecte de chercher les détails que l’auteur peut apporter. Les visages sont très expressifs et permettent d’humaniser parfaitement ce monde animalier.

Un excellent moment que ces retrouvailles avec John et les autres personnages. Les auteurs nous offrent un début d’enquête bien ficelé dans une ambiance des années 50 réussie. Les dessins sont superbes et la colorisation les subliment. Le rythme est prenant et tout s’enchaine plutôt bien. Vivement la suite pour conclure si l’idée du diptyque était bonne…. Ou pas…

En bref

Un excellent moment que ces retrouvailles avec John et les autres personnages. Les auteurs nous offrent un début d’enquête bien ficelé dans une ambiance des années 50 réussie. Les dessins sont superbes et la colorisation les subliment. Le rythme est prenant et tout s’enchaine plutôt bien. Vivement la suite pour conclure si l’idée du diptyque était bonne…. Ou pas…

8
Positif

Personnages animaliers

Scénario et personnages principaux bien développés

Negatif

damss Suivre damss Toutes ses critiques (1012)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Autres critiques de Blacksad
0
Blacksad T.2

Blacksad T.2

Lire la critique de Blacksad T.2

Boutique en ligne
15,00€
Boutique en ligne
15,00€
Boutique en ligne
15,00€
Boutique en ligne
15,00€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)