9

Critique de Hellbound #1

par MassLunar le ven. 24 déc. 2021 Staff

Rédiger une critique
Dans l'Enfer du Désespoir

D'un côté, nous avons Yeon Sang-Ho, scénariste de ce manhwa et surtout producteur et réalisateur du film Dernier Train pour Busan. Ce film d'horreur est un puissant film de zombie mené à toute vitesse et portant simultanément un bref mais percutant regard critique sur la société coréenne à travers l'attitude des survivants.

De l'autre, nous avons le dessinateur Choi Kyu-Sok, moins connu en France bien que certains de ses titres furent publiés chez Kana ou Casterman. Choi Kyu-Sok est pourtant un dessinateur auréolé de prix en Corée. Il a notamment remporté le grand prix du Manhwa.

Un duo de talents confirmés qui ont œuvré ensemble pour nous concocter Hellbound, un manhwa en deux volumes qui a également adapté sur Netflix en série-live. 

L'intrigue se déroule à Séoul.Depuis quelques temps, une légende urbaine raconte que des personnes reçoivent de la part d'une mystérieuse entité un message de mort les condamnant à la damnation dans une durée déterminé sous quelques jours ou sous quelques années. Sauf que la légende comme nous le découvrons au début de ce premier tome n'en est pas une. Dès les premières pages, nous découvrons  l'horrible fin d'un destinataire de ce message qui se fait  atrocement tué par d'étranges créatures surgis d'on ne sait où. En parallèle de ces meurtres inexplicables, une secte Neo Veritas prend peu à peu de l'ampleur et se sert de ces damnations pour remettre la société dans le droit chemin. En effet, d'après le leader de cette secte, la damnation ne viserait que les criminels, que ceux qui ont pêché. Au milieu de tout cela, un flic au lourd passé mène l'enquête sur l'une des victimes de la damnation tandis qu'une avocate cherche à protéger une future damnée..

Hellbound est un titre plutôt radical qui porte un regard pointue et amer sur une société désespérée qui s'emmure  dans le fanatisme et la folie sous la crainte du châtiment divin. C'est un thriller intense qui bascule dans une psychose progressive ne laissant aucune chance aux humains avec d'un côté les bourreaux et de l'autre les moutons qui suivent la folie ambiante. D'une certaine manière, Hellbound rappelle un vieux manga désormais plus commercialisé Charisma qui nous parlait également du phénomène de sectarisme. Mais dans Hellbound, les auteurs brouillent aussi les pistes en distillant une véritable présence du fantastique aussi dangereuse que la folie humaine même si, dans ce premier volume, l'attention se porte avant tout sur les victimes de la damnation et le basculement d'une société qui voit son équilibre mental rompue suite à ces châtiments divins. Le titre multiplie ainsi quelques passages de lynchages violents avant de nous mettre ko coup sur coup avec quelques scènes-chocs bien senties et une ambiance assez malaisante. On retiendra notamment la retransmission en direct d'une damnation qui est proprement immorale et joue sournoisement sur un sentiment de voyeurisme que ce soit de la part de la masse de civil qui se pressent pour regarder l'évènement que pour le lecteur qui ne peut faire autre chose qu'attendre avec appréhension l'arrivée des monstres dont leur apparition est retranscrite de manière brutale et bruyante. 

Mais Hellbound est aussi un thriller ciselé porté par une excellente narration. Ainsi entre deux damnations, le rythme s'assouplit pour laisser le temps de savourer l'enquête et tenter de percer l'origine de ces phénomènes. L'intrigue se resserre notamment autour du chef de la secte dont on ne connaît vraiment les motivations qu'à la fin de ce volume à travers une sinistre et ironique révélation. Le travail de Choi Kyu-Suk est agréablement fourni avec une bonne précision donné à l'environnement urbain de Séoul. Il y a presque un côté photo-réaliste dans les décors qui est associé avec une juste expression des personnages. Le dessinateur a su capter toute l'ambiance oppressante voulue par le scénario de Yeon Sang-Ho et certains passages sont véritablement effrayants que ce soit l'apparition tout en force trouble et les mouvements de populations dépourvus d'humanité.

Le label Kbook de chez Delcourt nous fait ici découvrir un manhwa de qualité qui peut-être ne séduira pas tout le monde en raison de son ambiance de plus en plus effroyable mais nul doute que nous avons ici à un thriller qui hésite pas à pousser son lecteur au cœur d'un enfer bien pensé, bien narré et bien dessiné.

En bref

Hellbound est un thriller fantastique et psychologique de haute qualité sublimé par un regard critique et désespéré sur une société prête à se fanatiser face à l'éternel crainte d'un enfer dont on ne sait plus trop si il se trouve sur terre parmi les loups ou dans les abymes parmi les monstres.

9
Positif

Un thriller qui s'enfonce de plus en plus dans une ambiance oppressante et remarquable manœuvré par deux solides artistes coréens.

La vision impitoyable d'une société coincé entre sa folie, son voyeurisme et sa panique du châtiment qui la prive de raisons

Des questions en suspense dont nous avons hâte de découvrir les réponses dans le volume 2

Negatif

Un titre à ne pas forcément mettre entre toutes les mains

MassLunar Suivre MassLunar Toutes ses critiques (354)
Autres critiques de Hellbound
10
Hellbound T.2

Hellbound T.2 Staff

Lire la critique de Hellbound T.2

10
Hellbound T.2

Hellbound T.2 Staff

Lire la critique de Hellbound T.2

Boutique en ligne
14,95€
Boutique en ligne
14,95€
Boutique en ligne
14,95€
Boutique en ligne
14,95€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)