7

Critique de U4 #1

par vedge le lun. 10 janv. 2022 Staff

Rédiger une critique
Seuls

Les scénaristes Pierre-Paul Renders et Denis Lapière, créateurs de la série « Alter Ego » adaptent le roman éponyme de quatre auteurs, aux 350 000 exemplaires vendus, en Bande Dessinée.

Les quatre premiers tomes sortent simultanément et peuvent se lire dans l’ordre Que l’on souhaite. Le cinquième racontera leur rencontre, pour reconstruire le puzzle de la narration des quatre premiers. Le premier tome est adapté de l’autrice Carole Trébor.

A l’origine de l’histoire, un virus nommé U4, a exterminé en dix jours 90% de la population à l’exception des adolescents.

Dans ce premier tome, Jules, adolescent rescapé, vit cloîtré dans l’appartement de ses parents disparus, depuis l’apparition et l’explosion du virus. Le manque de nourriture l’oblige à sortir malgré sa peur. En effet, si dans le monde virtuel des jeux vidéo Jules est un maître et un héros, dans la vie réelle ce n’est pas aussi simple, dans un Paris post-apocalyptique jonché de cadavres et ou il craint les militaires et les jeunes survivants.

Même son frère toxicomane est un ennemi en puissance du fait de son addiction.

Pourtant, un espoir, selon lui, existe. Celui que le maître de son jeu vidéo, Chronos, puisse, avec les experts gamer comme lui, remonter le temps et empêcher l’apparition du virus.

Alors Jules, flanqué de Dora l’exploratrice, en fait une petite fille fiévreuse qui se rassure en s’identifiant au personnage, entreprend un voyage vers ce but. C’est aussi un voyage initiatique au grès des rencontres, des sentiments, et des évènements imprévus qui le grandissent et forge son caractère pas si craintif finalement.

Le dessin allie le réalisme de la plupart des décors, à l’image d’un Paris dévasté, à la quasi-caricature des visages des personnages. Des couleurs pastel complètent le tableau.

La période sanitaire actuelle et le variant omicron qui augmente encore le taux de contagion de la COVID sont propice à rendre crédible le récit.

Le découpage en quatre tomes, suivant quatre protagonistes, accroît le côté intriguant et augmente la tension de l’attente du volume de conclusion.

Un récit post-apocalyptique sanitaire intriguant où des adolescents façon « Seuls » cherchent à survivre dans un contexte incertain, en se regroupant et s’accrochant à tous les espoirs.

En bref

Un récit post-apocalyptique sanitaire intriguant où des adolescents façon « Seuls » cherchent à survivre dans un contexte incertain, en se regroupant et s’accrochant à tous les espoirs.

7
vedge Suivre vedge Toutes ses critiques (2426)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Boutique en ligne
14,50€
Boutique en ligne
14,50€
Boutique en ligne
14,50€
Boutique en ligne
14,50€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)