7

Critique de U4 #2

par vedge le mar. 25 janv. 2022 Staff

Rédiger une critique
Comptine

Les scénaristes Pierre-Paul Renders et Denis Lapière, créateurs de la série « Alter Ego » adaptent le roman éponyme de quatre auteurs, aux 350 000 exemplaires vendus, en Bande Dessinée.

Les quatre premiers tomes sortent simultanément et peuvent se lire dans l’ordre Que l’on souhaite. Le cinquième racontera leur rencontre, pour reconstruire le puzzle de la narration des quatre premiers. Le premier tome est adapté de l’autrice Carole Trébor.

A l’origine de l’histoire, un virus nommé U4, a exterminé en dix jours 90% de la population à l’exception des adolescents.

Dans ce deuxième tome, nous faisons connaissance avec une jeune fille bretonne prénommée Koridwen. Petite fille d’une grand-mère sorcière qui a œuvrée pour qu’elle ait ce prénom, elle vivait dans une ferme isolée d’un hameau perdu, avant que le virus n’emporte ses parents et ses voisins.

Elle y vivote jusqu’à ce qu’elle se décide à récupérer son cousin dans un institut spécialisé et qu’elle parte, en tracteur, vers Paris. Elle aussi, joueuse experte du monde virtuel « warriors of time », a rendez-vous avec Chronos, le maître du jeu.

Ce tome baigne dans une atmosphère mystique et onirique. Entre sagesse druidique, prières catholiques et univers chimérique, Koridwen trace son chemin initiatique, au rythme d’une comptine ancienne ; Elle quitte l’enfance pour aller à marche forcée vers l’âge adulte.

Même dessinateur que pour le tome Jules et donc même dichotomie, entre réalisme des décors et rendu un peu caricatural des visages des personnages. Koridwen, par exemple, est dotée d’une chevelure rebelle, qui hésite parfois entre Médusa et une explosion de varech. Mais cela tient la route et donne sa couleur et son unité à la série.

Le découpage en quatre tomes, suivant quatre protagonistes, accroit le côté intriguant et augmente la tension de l’attente du volume de conclusion.

Un bon tome d’une saga fantastique où des adolescents tracent leur chemin dans un univers où la violence et la mort guettent à chaque coin de rue. Quelques chevaliers du monde virtuel, garçons et filles, poursuivent en parallèle une quête de retour vers le passé pour abolir l’apocalypse virale U4 avant qu’elle ne se produise.

En bref

Un bon tome d’une saga fantastique où des adolescents tracent leur chemin dans un univers où la violence et la mort guettent à chaque coin de rue. Quelques chevaliers du monde virtuel, garçons et filles, poursuivent en parallèle une quête de retour vers le passé pour abolir l’apocalypse virale U4 avant qu’elle ne se produise.

7
vedge Suivre vedge Toutes ses critiques (2463)
Autres critiques de U4
7
U4 T.1

U4 T.1 Staff

Lire la critique de U4 T.1

Boutique en ligne
14,50€
Boutique en ligne
14,50€
Boutique en ligne
14,50€
Boutique en ligne
14,50€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)