8

Critique de Midnight Secretary #1

par MassLunar le mar. 11 janv. 2022 Staff

Rédiger une critique
50 nuances de sang

Les éditions Soleil relancent un petit josei des familles qui ne manquent pas de canines avec Midgnit Secretary un titre fantastique et sensuel  à la frontière entre Twilight et 50 nuances de grey. 

Série en sept volumes, Midnight Secretary est donc réédité depuis octobre 2021 en perfect edition. Une perfect édition plutôt remarquable au niveau visuel puisque Soleil nous a concocté un format généreux de 384 pages sous couvert d'une agréable couverture. Un bel objet de bibliothèque comme nous en n'attendons pas moins d'une édition perfect. 

Pour les fans de vampires, de sensualité sanguinolente , de romance progressive sur fond d'initiation et de développement personnel, ne passez pas à côté de Midnight Secretary qui est du concentré pur jus de Bit Lit en manga. Paru en France pour la première fois en 2010, Midnight secretary n'a rien à envier à d'autres séries célèbres de vampires même si dans ce titre, l'accent est forcément placé dans une romance plus exacerbée, légèrement érotique. Petite précision au passage, ce titre est tout de même plus orienté jeune adulte/adulte.  Ce titre est signé Tomu Ohmi , une mangaka expérimentée  qui est particulièrement à l'aise dans le domaine de la romance gothique comme en témoigne sa bibliographie. Une affinité qui lui réussit puisqu'en terme de dessin, Tomu Ohmi mise toute son intrigue sur ces deux personnages, les affinent, multiplie les scènes de gènes et de séduction avec une jolie touche de sensualité. 

Le chara-design est donc parfaitement mise en valeur entre un directeur adjoint vampire ténébreux, arrogant et massif et une frêle et jolie secrétaire qui cache son visage d'enfant derrière une allure stricte. Sans être féru de mode, j'ai particulièrement aimé le style vestimentaire qui anime les personnages et posent aisément cette ambiance classe de bureau. Le dessin est vraiment focalisé sur ce couple et cette relation forcément renforcé par l'édition grand format qui accentue davantage la présence de notre duo principal à tel point que tout le reste comme l'environnement et les personnages secondaires sont, pour ainsi dire, fantomatiques.

Midnight Secretary est une romance interdite entre un vampire, accessoirement directeur adjoint d'une grosse compagnie d'arts de la table et une secrétaire au fort tempérament d'apparence fragile mais qui est une véritable bourreau de travail. Lorsque cette dernière surprend le directeur adjoint en train de boire légèrement le sang de l'une de ses nombreuses conquêtes, la secrétaire comprend que son patron est un vampire qui collectionne les brèves relations de séductions afin de s'abreuver du sang parfumé des jeunes femmes et ce de préférence durant le sexe mais sans jamais les tuer ou les vider de l'énergie... 

Notre secrétaire décide d'accepter le secret de son patron. Elle ira même jusqu'à l'aider elle-même ce qui signera en quelque un point de non-retour pour elle mais aussi le début d'une certaine émancipation.

On ne va pas se mentir. La relation entre la jolie secrétaire et son patron possède autant d'intérêt qu'un téléfilm sensuel ou d'une petit drame ne brillant pas par son inventivité. Midnight Secretary propose un duo de personnage uniquement guidé par leurs obsessions, uniquement guidé par cette romance interdite . C'est clairement un titre qui ne va pas dégager beaucoup de profondeur en dehors de nos deux tourtereaux. Cela dit, puisque l'autrice se focalise pleinement sur ces deux personnages, force est de reconnaitre qu'au bout d'une lecture de 380 pages, nous nous attachons à eux malgré le caractère insupportable du patron ténébreux qui brille par son arrogance, la jeune secrétaire Kaya est beaucoup plus intéressante de par son évolution et sa force de caractère qui se dévoile de plus en plus dans ce volume.

D'abord timide, un petit peu effacée, Kaya ne se laisse pas faire et accomplit le travail donné avec beaucoup d'efficacité mais sa vie prend un tournant décisif lorsqu'elle découvre la véritable nature de son patron. A partir de là, sa volonté entre amour du travail bien fait et amour non assumé laisse place à une femme qui laisse éclater sa sensualité, qui laisse apparaître son visage derrière son apparence professionnelle. On devine que Tomu Ohmi est plus intéressé par le développement de son protagoniste féminin plutôt que par le vampire qui lui demeure plus constant dans son arrogance, dans son apparence même si les sentiments finissent par percer sa carapace de buveur de sang. 

Dans ce premier volume de la perfect édition qui réunit donc les deux premiers tomes, le rythme est bien soutenu par la volonté de notre secrétaire amouraché qui multiplie davantage les moments d'émotions , les petits instants de bravoures. Celle qui apparaissait stricte dans les premiers chapitres s'épanouit. Je pense que ce titre pourrait plaire aux lectrices et lecteurs de littérature un peu sensuel façon 50 nuances de grey étant donné que nous y retrouvons ce même rapport de séduction entre deux bureaux même si Midnight Secretary est paru bien avant !

Personnellement, je ne me suis pas ennuyé de ma lecture. Le rythme est bien soutenu et l'évolution entre nos deux personnages est fort sympathique à suivre. De plus, ce livre ose un ton parfois un peu plus osé. Nous sommes en plein dans l'attraction sensuelle autour du vampire ce qui est toujours un plus pour les amateurs d'ambiance gothique entre eros et thanatos. Un bon (re)début de série qui se concentre pleinement sur cette relation sans tisser d'intrigues secondaires mais avec une bonne progression. A lire par la suite, si le titre va se contenter de se focaliser sur cette relation et de la faire évoluer mais pour l'heure, nous n'en demandons pas moins et c'est très bien. 


En bref

Bien qu'il suit une recette déjà élaborée à plusieurs reprises, Midnight Secretary n'en demeure pas moins un titre attractif dans le genre. Cette romance fantastique de bureau plaira aisément aux amatrices et amateurs d'une ambiance sensuelle et délicate avec tout de même une intrigue progressive à la clé. Tomu Ohmi est une experte du genre et cela se constate agréablement, d'autant plus dans une réédition visuellement attrayante.

8
Positif

Une romance fantastique et sensuelle dans le plus pur style du genre avec un dessin de personnage très réussi, notamment chez la jeune secrétaire Kaya.

Une intrigue plutôt bien rythmé qui ne se contente pas d'aligner les poses de séduction mais sait exploiter la figure du vampire

Negatif

En dehors de nos deux personnages, tout parait secondaire et fantomatique. Les plans sont axés sur ce duo. Un peu d'antagonisme ne ferait peut-être pas de mal aux prochains tomes.

MassLunar Suivre MassLunar Toutes ses critiques (302)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 1 0 Commenter !
Autres critiques de Midnight Secretary
Boutique en ligne
14,99€
Boutique en ligne
14,99€
Boutique en ligne
14,99€
Boutique en ligne
14,99€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)