8

Critique de Pretty Guardian Sailor Moon #7

par Tampopo24 le dim. 23 janv. 2022 Staff

Rédiger une critique
Une nouvelle Guenièvre

Le précédent tome avant lancé l'amorce de nouvel arc qui débute plus franchement ici. Après des airs de tragédie antique, de SF à l'ancienne et de fable écolo, c'est cette fois dans un décor rappelant à la fois la mythologie et les légendes arthuriennes que l'autrice nous entraîne avec bonheur.

Je gardais un beau souvenir de ce nouvel arc de la série, il m'a été confirmé à la relecture de ces pages. Dans la plupart des histoires précédentes, c'était Sailor Moon, Tuxedo ou Chibi Moon qui étaient mis en avant, cette fois l'autrice accorde enfin un peu plus de place aux sailors présentent depuis le début. De plus, elle revisite avec le talent qu'on lui connaît le mythe du Roi Arthur avec une touche de mythologie et un décor circassien vraiment sympathique et original. Les pages s'enchaînent donc comme dans un vrai page-turner.

J'ai beaucoup aimé l'ensemble des thèmes soulevés dans le début de cette nouvelle histoire. Il y a d'abord le mal être qu'on ressent parfois dans son corps, soit parce qu'on se sent trop jeune, soit parce qu'on se sent trop vieille. Il y a ensuite, à nouveau, une fable écologiste avec un Mamoru qui tombe malade et semble porter en lui tout ce qui empoisonne la Terre dont il est le prince spirituel. Enfin, avec les sailors arrivent la question du but qu'on se cherche dans la vie et qu'on n'ose pas forcément se révéler à soi-même ou dire aux autres. Tout cela est mis en scène dans une suite de combat face à un nouvel ennemi : le Dead Moon Circus, qui mélange influences mythologique et circassienne, et avec un nouvel allié qui lié réveille en Chibi Moon des allures de légendes Arthuriennes. Je suis fan.

Comme je le disais plus haut, j'ai vraiment aimé voir les sailors sur le devant de la scène, tout comme Chibi Moon, et Bunny et Mamoru un peu plus en retrait pour une fois. Celles-ci parlent enfin d'elles-mêmes, de leur passé, leur famille, leurs aspirations. Elles gagnent ainsi en puissance avec une nouvelle métamorphose et un nouvel artefact très stylé à chaque fois qui leur correspond pile poil. Le parallèle fait entre chacune et les sailors plus aînées est judicieux aussi. D'ailleurs je salue la volonté de l'autrice de pousser le caractère androgyne d'Haruka, continuant à la faire évoluer tour à tour au masculin ou au féminin. C'est hyper progressiste pour l'époque. Chibi Moon a aussi droit à son quart d'heure de gloire, puisque c'est à elle qu'Hélios, le cheval ailé, fait appel pour l'avertir du danger et lui demander son aide. L'autrice prépare bien la nouvelle génération.

Tout cela a lieu dans un décor encore une fois très dynamique où chaque aventure pousse à lire la suivante. Les pages s'enchaînent avec un mécanisme de précision digne d'un horloger. On sent clairement l'oeuvre conçue pour être adaptée en animé avec sa répétitivité formelle et ses attaques et autres gadgets pour le marchandising. Cependant, cela fonctionne avec moi. Le fait que l'autrice varie les décors et les thèmes abordés me plaît. J'adore sentir ses multiples influences, des contes de fées européens avec la nouvelle méchante, aux mythes grecs et arthuriens avec ses sbires et les nouveaux alliés de l'héroïne, en passant par la psychanalyse avec ce thème du miroir et l'analyse de chacun sur ses désirs profonds. C'est varié et original.

En bref

L'arc Dead Moon Circus se confirme tel qu'il était dans mon souvenir comme un très bon moment proposant enfin une vraie évolution des héroïnes autres que Sailor Moon qui attire et garde un peu trop la vedette depuis le début. Ça fait plaisir de voir d'autres mises en avant et d'autres décors également.

8
Positif

Un nouvel arc toujours aussi inspiré

La mise en avant des sailors qui étaient un peu oubliées et de Chibi Moon

Une série page-turner

Une ambiance arthurienne et circassienne originale

Une mise en scène efficace

Negatif

Une série de plus en plus faite pour l'animé et le merchandising

Une répétitivité formelle la rendant prévisible

Tampopo24 Suivre Tampopo24 Toutes ses critiques (791)
Autres critiques de Pretty Guardian Sailor Moon
Boutique en ligne
14,90€
Boutique en ligne
14,90€
Boutique en ligne
14,90€
Boutique en ligne
14,90€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)