7

Critique de Le Monstre d'Einstein #1

par Tampopo24 le lun. 24 janv. 2022 Staff

Rédiger une critique
Au croisement des Moomins et de Frankenstein

Amatrice de fantastique, la promesse d'un conte fantastique m'a de suite attirée dans cette nouvelle courte série de Casterman à la couverture aux allures de conte horrifique à la Promised Neverland. Bien que la lecture se soit révélée plus classique, le dépaysement a totalement opéré et j'ai beaucoup aimé l'aventure humaine proposée. 

Ryu Miyanaga est une toute jeune recrue de Square Enix (FullMetal Alchemist) qui a déjà réalisée trois séries toutes remarquées pour les dessins à l'allure gothique et merveilleuse dans le sens le plus sombre du terme. Le Monstre d'Einstein qu'on nous propose ici, et qui n'a rien à voir avec le célèbre génie, est sa première parution chez nous. 

Ce premier tome fort copieux aux allures de tome double avec sa pagination de près de 300 pages offre une plongée surprenante dans l'univers de l'autrice. Dès les premières pages, le ton est donné par ce dessin atypique où tout est gonflé, enflé, un peu pour souligner et surjouer ce qui sera ensuite énoncé. Cela lui donne d'emblée une teinte à part car cela est contrebalancé par la richesse et les détails des décors, ainsi que la finesse des extrémités de chacun, rappelant un peu le trait de Tove Jansson sur les Moomins. C'est ainsi avec cette influence nordique que j'ai poursuivi cette lecture aux allures de conte européen.

L'autrice nous entraîne dans un univers sombre et merveilleux fait de méconnaissance de l'autre et de peur de l'inconnu transcrit sous forme de superstition, avec bien sûr un héros à contrecourant dont la joie de vivre et l'entrain font plaisir à voir. Elle met en scène un duo détonnant comme il est bon d'en inventer dans ces cas-là. Celui-ci est composé d'un jeune pêcheur qui subira un métamorphose surprenante et d'un garçon-sorcier méprisé pour sa nature atypique et méconnue.

Avec eux, l'autrice nous entraîne classiquement dans une fable sur la différence. Pour cela, elle s'inspire librement de l'histoire de Mary Shelley mais sans en maîtriser vraiment les fondamentaux ou alors avec le désir de s'en éloigner drastiquement. En effet le duo se compose également d'une créature et d'un savant fou mais dont la relation n'a rien à voir avec le roman original. On est ici sur quelque chose de bien plus doux et cela va s'en ressentir sur l'histoire.

Celle-ci ressemble à nombre d'aventures fantastiques qu'on propose au jeune public depuis The Ancient Magus Bride ou l'Enfant et le maudit. Le duo est d'abord mis au ban de la société puis essaie de survivre en entreprenant un voyage de part le monde. On suit ainsi leur quotidien fait de rencontres au gré de leur pérégrinations. Heureusement viennent se greffer des questions sur la peur de l'autre et un décor gothique fort séduisant fait de résurrection, vampirisme, sorcellerie et médecine. 

J'ai beaucoup aimé l'ambiance dégagée par les dessins. Ils tranchent avec ce qu'on voit habituellement. Ils ont un charme bien à eux. Je les ai plusieurs fois vu comparer à ceux de Posuka Demizu, mais je les trouve différents, pour ne pas dire plus aboutis. Les visages par exemples sont plus fins, plus réguliers et plus beaux à mes yeux. J'adore la touche folklorique et gothique qui s'en dégage dans les détails et motifs. J'adore la richesse des décors. Bref, c'est un trait dont la touche "merveilleuse" (dans le sens du genre littéraire) me parle.

En bref

Quoique un peu classique dans l'histoire qu'elle chercher à nous raconter, cette courte série en 3 tomes, offre un décor et une ambiance vraiment séduisante dès les premières pages. Associant critique de la superstition, voyage initiatique et quête de soi, elle propose une aventure sur fond de tranche de vie et de magie gothique assez plaisante qui ne demande qu'à être nourrie.

7
Positif

Une autrice qui a sa patte graphique

Une ambiance gothique et merveilleuse

Une histoire aux consonnances européennes et nordique

Des personnages touchants

Un discours contre la superstition et les préjugés

Une aventure entraînante

Negatif

Un côté très classique et prévisible

Des influences pas totalement maîtrisées

Une chute de rythme dans la fin du tome

Un dessin qui peut partager

Tampopo24 Suivre Tampopo24 Toutes ses critiques (791)
Boutique en ligne
9,45€
Boutique en ligne
9,45€
Boutique en ligne
9,45€
Boutique en ligne
9,45€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)