3

Critique de Spawn - Renaissance #9

par Blackiruah le lun. 24 janv. 2022 Staff

Rédiger une critique
It was a trap…

Le volume précédent de Spawn était très encourageant. On finissait avec une nouvelle forme de Spawn à fort potentiel puis l’ouverture vers une multiplication de nouveaux Spawn. Avec ça, Todd McFarlane s’était ouvert des portes pour créer un run passionnant et ambitieux, mais qui dit McFarlane…. dit déception ces dernières années…

Car dès les premières pages de ce 9ème tome, cette nouvelle forme de Spawn est gâchée avec un combat bien trop rapide ayant pour conséquence un retour du premier costume avec des pouvoirs amoindris…. soit une nouvelle régression. Puis, c’est un retour à l’ennui jusqu’à l’apparition de She-Spawn qui va aller à l’encontre d’Al lançant définitivement l’intrigue autour des multi Spawn. Alors que cette dernière commence à devenir intéressante, Spawn est téléporté à une autre époque, confrontant subitement le lecteur à un autre monde et un nouveau personnage, Raptor, avec une narration loin d’être maîtrisée s'achevant dans un marasme flou où il semble que Spawn s’est fait un nouvel ennemi…

Quelle déception franchement, je ne sais que dire. C’est fatiguant de toujours osciller entre des promesses alléchantes et une exécution complètement ratée dès que Todd McFarlane se retrouve au manette. Alors qu’il pouvait simplement dérouler cette intrigue des multi Spawns tout en installant une menace de fond, l’auteur nous livre : une narration labyrinthique (bien illustrée par ces sous chapitres imbittables) qui part dans tous les sens, sa fixette sur les médias (j’en ai vraiment marre de cette marotte…) et pour finir, cette escapade dans le futur qui m’a complètement perdu… C’est vraiment compliqué d’apprécier un récit lorsque la narration est chaotique. Définitivement, Todd McFarlane doit céder ce travail à une personne plus qualifiée… Sans lui mettre des bâtons dans les roues.

Graphiquement, bien que chaque artiste fasse son travail, la trop grande quantité d’artistes renforce ce côté chaotique de cet album et ne rend pas honneur aux planches délivrées par de grands dessinateurs tels que Capullo, Opeña, Clayton Crain ou encore Phillip Tan…

Il va falloir vite remettre de l’ordre, on ne pouvait pas faire pire départ.

En bref

Que de déception pour ce nouveau cycle de Spawn. Ce départ chaotique lance cette intrigue autour des multi Spawns de bien mauvaise manière et ne rend pas honneur aux castings XXL de dessinateurs. Dès les premières pages, l’ambition est tuée dans l'œuf. C’est trop confus et ça part dans tous les sens au point de perdre son lecteur… en un seul volume. Dur pour lancer une nouvelle ère voulant marquer le personnage, il va vite falloir rattraper tout ça.

3
Positif

Au moins, y’a de belles planches...

Negatif

Narration chaotique

Les marottes de Todd McFarlane toujours aussi indigestes

Y a-t-il un scénariste pour sauver Spawn ?

Blackiruah Suivre Blackiruah Toutes ses critiques (577)
Autres critiques de Spawn - Renaissance
Boutique en ligne
16,95€
Boutique en ligne
16,95€
Boutique en ligne
16,95€
Boutique en ligne
16,95€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)