5

Critique de Dear Call #4

par Sachiko-chi le mar. 25 janv. 2022 Staff

Rédiger une critique
Et si, tout ceci n'était pas la réalité ?

Dear Call est une de mes premières sagas qui se concluent pour cette année 2022, et quelle conclusion… une déception… Franchement, j’ai vraiment été déçue par cette conclusion… Le mangaka avait vraiment de bonnes idées, un super univers, de la magie, de l’invocation, il y avait vraiment matière à développer, et il m’a laissé complètement dubitative…

On retrouve nos personnages après leur combat, où Sanso et Hineto partent à la recherche d’herbes médicinales pour aider et soigner leurs camarades qui sont blessés. C’est aussi le moment pour ces deux personnages de se rapprocher et sympathiser alors que leurs échanges n’étaient pas les meilleurs. Mais cette expédition tourne au vinaigre quand ils font la rencontre du père d’Hineto, personnage animé par le black anima, mais ils tombent aussi sur Sis, un personnage précédemment rencontré et qui est aux ordres du père d’Hineto.
On a droit à un super combat, vraiment dynamique surtout contre Sis Sanso n’est malheureusement pas d’une grande aide, mais c’est surtout Hineto qui est mis en avant. On va pouvoir avoir quelques révélations sur sa nature, mais surtout sur son bras gauche qui est un cadeau de son papa mais qu’il refuse d’utiliser. On peut voir ce dont il est capable et ce qu’il peut invoquer avec ce bras spécial comme Moonlight, mais un bien différend de ce que Sanso avait l’habitude de voir ou même nous.
C’est vraiment un combat prenant et qui montre ce dont sont capables les personnages, mais il va aussi mettre à plat les batteries des deux garçons, et il va s’en suivre une longue période de convalescence pour tous ces personnages. Oui, vous avez bien lu, longue période, ce qui représente en gros, tout le reste du tome, oui…

Durant cette période de calme, où les personnages se soignent et reprennent des forces, le mangaka n’a rien trouvé de mieux que de lancer de nouvelles intrigues et de balancer quelques révélations sur plusieurs personnages. Mais c’est surtout avec tous ces événements que l’on se rend compte que le mangaka a dû arrêter sa série assez brusquement, et il a sauvé les meubles comme il a pu…
Tout d’abord, il va nous introduire et nous présenter de nouveaux personnages, dont le petit frère d’un personnage que l’on a déjà vu. Celui-ci fait parti d’une autre confrérie qui essaie d’exterminer les black anima, mais ils n’ont pas de Call power, et c’est plus un désastre qu’autre chose quand ils combattent. Mais du coup, avec leur arrivée, ils nous amènent plus de questions, peu de réponses, et finalement, je me demande même quel est l’intérêt de les avoir fait rentrer dans le récit… Pour moi, ils n’apportent rien, si ce n’est de l’intrigue supplémentaire dont on aurait pu se passer…

Mais ce n’est pas tout, j’ai aussi parlé de révélations, et ça concerne Rindo d’une part. Elle aussi, elle balance des ovnis comme ça, et nous laisse un peu en plan… On voudrait en savoir plus sur son passé, ou sur ce qui a pu provoquer son apparence.
Ce n’est pas fini ! Kiri Gunchi nous gâte avec un peu plus de révélations sur la famille et le passé de Sanso ! En effet, on découvre quelques informations sur le papa de Sanso, sur la bête que lui pouvait invoquer, ce qu’il a fait lors de la dernière guerre. Et j’ai plein de questions qui me sont venues, j’aurai aimé en savoir plus sur lui, sur comment Sanso s’est retrouvé tout seul sur cette île, finalement, il aurait peut-être mieux valu ne rien dire, je ne me serai pas posée autant de questions…
C’est que l’on se rapproche de la fin du tome, il doit nous rester une petite dizaine de pages avant la fin, il faudrait peut-être que l’on pose la question de la convalescence des personnages. Il faudrait peut-être que l’on prépare la guerre contre le grand black anima, que l’on remette sur le droit chemin le papa de Hineto. Tant qu’on y est, on devrait aussi sortir Goot, et leur faire accepter sa gentillesse, ce n’est pas un black anima méchant.
Avant de rentrer dans ses grandes questions, il faut tout de même mettre en avant le fait que Sanso revient de loin, sur sa petite île solo, il se retrouve entouré de nombreuses personnes, et s’est fait de nombreux amis ! Et maintenant, pirouette !!

En fin de compte, tout ceci n’était pas réel ! Lol, joke ! Je l’ai en travers là… Et c’est là que l’on ressent que la manga a été arrêté prématurément, beaucoup d’idées laissées de côté, oubliées, ou même trop d’infos superflues qui n’ont pas servies correctement le récit… Le mangaka, et je comprends, a rebondi du mieux qu’il a pu pour essayer de sauver les meubles, il nous fait comprendre que c’est une fiction qui va devenir réalité, un rêve qui va devenir une réalité, au moins il a essayé de nous sortir une fin à peu près cohérente, mais ça fout les nerfs de voir un titre avec autant de potentiel, et de bonnes idées, se terminer comme ça… Tant pis, c’est vraiment dommage… Je retiens tout de même ces idées, et que j’avais passé un bon moment de lecture, mais trop de questions resteront sans réponses, et c’est dommage…

En bref

Un quatrième tome assez décevant... Beaucoup de bonnes idées et de potentiel, mais le mangaka ne va pas à l'essentiel, il ne fait qu'en rajouter, et son récit prend beaucoup d'ampleur. Sauf que là c'était trop d'infos et pas assez de pages pour tout boucler, donc il est passé par la solution de facilité, et a rebondi du mieux qu'il a pu... Comme dirait Kiri Gunchi à la fin de son tome, je termine sur la pointe des pieds...

5
Positif

Beaucoup de potentiel..

Des personnages attachants

Un trait agréable presque comme un croquis

La fin reste assez originale..

Negatif

..Trop peu d’exploités

Encore plus de mystères et de questions

Beaucoup d'éléments non traités

..Une fin sauvée comme il a pu

Sachiko-chi Suivre Sachiko-chi Toutes ses critiques (283)
Autres critiques de Dear Call
8
Dear Call T.3

Dear Call T.3 Staff

Lire la critique de Dear Call T.3

6
Dear Call T.1

Dear Call T.1 Staff

Lire la critique de Dear Call T.1

Boutique en ligne
6,90€
Boutique en ligne
6,90€
Boutique en ligne
6,90€
Boutique en ligne
6,90€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)