7

Critique de Renaissance #4

par vedge le mar. 25 janv. 2022 Staff

Rédiger une critique
Chassez le naturel …

La série Renaissance décrit le sauvetage de notre planète par une coalition d’entités extraterrestres. Elles viennent au secours d’une situation que nous connaissons bien, car elle semble inexorable : réchauffement climatique, pandémies, montée des eaux, diminution des surfaces agricoles, fin des ressources en énergies fossiles et minerais divers.

Après leur première intervention de sauvetage, ces civilisations restent sur la terre pour en accompagner la transformation sur la durée de deux siècles. Démarre alors une renaissance de l’environnement terrestre.

Tandis que la majorité de l’humanité semble profiter de cette espérance de futur retrouvé, quelques irréductibles, victimes ou initiateurs d’un complotisme mélangeant racisme terrien et peur des extraterrestres, rentre en rébellion. Ils semblent bénéficier d’une aide extérieure à notre planète.

Sur cette trame déjà dense, viennent se greffer des réflexions sur ce qui fit le colonialisme.

La récupération des œuvres est-elle sauvegarde ou pillage ? L’apport d’un surcroit de civilisation maintient-il les libertés individuelles et sociétales des pays conquis ?

Ces questions, ajoutées à l’hybridation, rendent ce premier tome d’un nouveau cycle qui en comportera 3, particulièrement intéressant.

Cette série d’anticipation ou de SF, l’avenir nous le dira, nous met face à quelques questionnements et nous pousse à réinterroger l’histoire au travers du véhicule du roman BS de science-fiction. Un deuxième cycle qui démarre fort.

En bref

Cette série d’anticipation ou de SF, l’avenir nous le dira, nous met face à quelques questionnements et nous pousse à réinterroger l’histoire au travers du véhicule du roman BS de science-fiction. Un deuxième cycle qui démarre fort.

7
vedge Suivre vedge Toutes ses critiques (2463)
Autres critiques de Renaissance
Boutique en ligne
14,50€
Boutique en ligne
14,50€
Boutique en ligne
14,50€
Boutique en ligne
14,50€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)