6

Critique de Cortes #1

par vedge le mar. 5 avril 2022 Staff

Rédiger une critique
L'empereur et le conquistador

L’un des personnages, en page 32, princesse Aztèque devenue esclave et qui aura un rôle important auprès de Cortés, dit ces mots : Si nos actes nous étaient évidents, que resterait-il aux conteurs d’histoire ? ». Et il est vrai qu’à la lecture de ce premier tome d’un diptyque consacré au Conquistador Cortès, on peine à comprendre le comportement de l’empereur Moctezuma. Beaucoup moins nombreux, connaissant peu la culture et la manière de fonctionner des autochtones, les Espagnols, menés par un Cortés tantôt homme politique, tantôt impétueux conquérant, balaient tout sur leur passage.

Face à eux, les notables, sorciers, hommes de pouvoir hésitent, doutant des décisions à prendre, dans une période calendaire de fin de cycle où le pire est à redouter.

Le dessin est plutôt réaliste, sans chercher à fournir l’ensemble des détails des décors de toutes les cases. Le travail des jeux d’ombres et de lumière se fait plus par la couleur que par le trait. Les mises en page et scènes sont diversifiées et permettent de donner du rythme au récit.

Ce diptyque fait le choix de l’impartialité et de la mesure, pour présenter le face à face de deux hommes, Cortés et Moctezuma, et de deux cultures. Il montre aussi que l’ignorance et la peur de l’autre sont souvent à la source des conflits.

En bref

Ce diptyque fait le choix de l’impartialité et de la mesure, pour présenter le face à face de deux hommes, Cortés et Moctezuma, et de deux cultures. Il montre aussi que l’ignorance et la peur de l’autre sont souvent à la source des conflits.

6
vedge Suivre vedge Toutes ses critiques (2703)
Autres critiques de Cortes
6
Cortes T.2

Cortes T.2 Staff

Lire la critique de Cortes T.2

Boutique en ligne
15,50€
Boutique en ligne
15,50€
Boutique en ligne
15,50€
Boutique en ligne
15,50€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)