Wunderbar

On avait laissé Harry en train de sauver une deuxième « sorcière ». Dénomée Lise Gantz, et arrêtée par l’inquisition pour avoir sculpté une statue. Il va alors tenter de la sauver, mettre en place sa révolution des sorcières avec l’aide de Mia, la première sorcière dans le précédent tome, et continuer sa traque aux sorcières pour les délivrer de l’église.

J’avais bien aimé le tome 1 qui nous expliquait les tours de magies et donner quelques informations historiques. Ici, c’est toujours le cas, les tours sont expliqués, classés par niveau de difficulté. C’est vraiment le plus de l’album.

Là où je me suis un peu plus ennuyé, c’est dans le rythme de ce deuxième tome. Dans le premier, aucune lenteur n’était présente. Ici, Harry, Mia et le père de Lise vont sauver cette dernière sorcière mais la moitié de l’album est nécessaire pour ce faire. J’ai vraiment ressenti des longueurs par moment et donc un peu d’ennui. La dernière partie du manga est un peu mieux. Lise va effectivement être sauvée et venir renforcer l’équipe. Mia, spécialiste apothicaire et Lise spécialiste artisane donne un duo assez rigolo. Sur la défensive au départ et très amie par la suite. Elles vont alors fabriqués plein d’objets « magiques » qui vont permettre de mener à bien leur mission suivante. Une troisième sorcière fait son apparition, une sorcière spécialité guerrière dont le profil va beaucoup plaire à Harry. Ils décident donc de sauver cette dernière, mais elle leur réserve beaucoup de surprises, et ça amène son lot de rebondissements qui permet de relancer la lecture après ce manque de rythme dans la première partie.

Harry Makito, va reprendre goût aux spectacles. Dans son monde, les gens sont habitués à tout ça grâce au smartphone notamment. Ici, au moyen âge, les gens sont toujours ébahis et croient vraiment en la magie. Notre magicien se sent utile ici.

Cette troisième mission s’annonce donc périlleuse, les objets confectionnés vont alors être très utiles et Harry va devoir faire preuve de beaucoup de ruse pour s’en sortir.

Les personnages ennemis vont également leur donner du fil à retordre, notamment « marteau de fer » le prêtre Valéry, qui a le don de faire voler les objets. Est-ce vraiment de la magie ou encore une simple illusion ? Réponse dans le troisième tome.

Au final, ce tome 2, après un départ un peu lent manquant de rythme, se trouve dans la veine du premier tome. Assez divertissant, apportant son lot de rebondissements et de questions que l’on se pose. Pour une lecture sans prise de tête, et pour découvrir la monde de la prestidigitation, Harry Makito est parfait.

En bref

Au final, ce tome 2, après un départ un peu lent manquant de rythme, se trouve dans la veine du premier tome. Assez divertissant, apportant son lot de rebondissements et de questions que l’on se pose. Pour une lecture sans prise de tête, et pour découvrir la monde de la prestidigitation, Harry Makito est parfait.

7
Positif

Les tours de magie toujours expliqués

Une deuxième partie qui emmène des rebondissements

Negatif

Un peu de lenteur sur la première partie

juju Suivre juju Toutes ses critiques (322)
Autres critiques de Harry Makito, Magicien et Sauveur de Sorcières
Boutique en ligne
6,99€
Boutique en ligne
6,99€
Boutique en ligne
6,99€
Boutique en ligne
6,99€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)