9

Critique de L'Enfant des lucioles #1

par damss le ven. 29 avril 2022 Staff

Rédiger une critique
Un monde de lutins et de magie

La couverture, à l’image du titre de l’album, sècheresse de printemps, est très coloré avec une dominance des tons verts évidemment. On commence les premières pages et on découvre un monde caché des humains, celui des lutins, qui vivent en différentes tribus. C’est celle de Fifrèle que nous allons suivre. L’eau vient à manquer dans le village et ses parents décident de partir en ville à la recherche d’une solution auprès du conseil des sages…

Nous suivons donc Fifrèle, une jeune fille qui va peu à peu grandir dans cet album en découvrant que le monde est un peu plus grand que son modeste village. Elle va aussi en apprendre davantage sur le passé de sa famille et l’histoire de son village. L’auteur maîtrise le scénario et a déjà décidé de décliner sa série en quatre albums, chacun illustrant une saison et racontant une période de l’enfance de Fifrèle. L’univers présenté est intrigant, entraînant et on prend beaucoup de plaisir à voir évoluer ces lutins dans ce monde empli de nature et de vie. Au-delà des aventures que vont vivre en parallèle les parents de Fifrèle et Fifrèle elle-même, l’auteur emmène le lecteur à réfléchir aux impacts des aménagements urbains de l’Homme sur la nature, du respect de cette dernière et de l’osmose qui peut exister autour. Il ajoute à son univers de lutins de la magie qui est différente en fonction des gens et qui apporte une touche fantastique supplémentaire séduisante.

Côté dessins, c’est simplement superbe. Le dessin est rond avec un style très particulier, propre à l’auteur, qui permet d’identifier très vite les personnages. La colorisation est réussie également avec des couleurs très vives qui accrochent l’œil et accentuent le côté fantastique et entraînant de l’album On retrouve un peu une inspiration japonaise comme Miyazaki, avec notamment l’apparition de l’esprit d’une loutre…

Ce premier tome est une réussite en tout point. Le scénario est bien ficelé et les dessins somptueux. On se laisse emporter dans l’univers avec un plaisir non-dissimulé. Le personnage de Fifrèle est attachant et on a envie de la voir grandir et évoluer dans les prochains albums. L’idée de sensibiliser le lectorat à l’écologie en fond est une bonne idée et cela reste subtil, l’aventure et la magie représentant l’intérêt premier. Enfin, l’auteur évoque aussi la famille, les relations mais aussi les secrets…

En bref

Ce premier tome est une réussite en tout point. Le scénario est bien ficelé et les dessins somptueux. On se laisse emporter dans l’univers avec un plaisir non-dissimulé. Le personnage de Fifrèle est attachant et on a envie de la voir grandir et évoluer dans les prochains albums. L’idée de sensibiliser le lectorat à l’écologie en fond est une bonne idée et cela reste subtil, l’aventure et la magie représentant l’intérêt premier. Enfin, l’auteur évoque aussi la famille, les relations mais aussi les secrets…

9
Positif

Un dessin rond et des couleurs vives

Une aventure autour de la magie d'inspiration japonaise

Un personnage central attachant

Des thématiques abordées subtilement comme les relations familiales, l'écologie ou encore l'enfance

Negatif

damss Suivre damss Toutes ses critiques (1200)
Autres critiques de L'Enfant des lucioles
Boutique en ligne
15,50€
Boutique en ligne
15,50€
Boutique en ligne
15,50€
Boutique en ligne
15,50€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)