6

Critique de Ayakashi Triangle #2

par Kikô2401 le mer. 11 mai 2022 Staff

Rédiger une critique
Moins de combats et plus de filles sexy

Ce deuxième tome d’Ayakashi triangle est construit comme une succession d’aventures (je n’avais pas eu ce ressenti sur le premier tome). Chaque chapitre du manga correspondant à une histoire démarquée des autres.

Matsuri et Shirogane s’allient, sans se rapprocher pour autant. Bien qu’ayant des objectifs différents, ces objectifs se retrouvent en la personne de Suzu : Matsuri faisant tout pour la protéger des ayakashi et Shirogane voulant récupérer cette vierge qui lui appartient.

Suzu demande une entrevue à Sôga pour en apprendre davantage sur lui et Ponosuke, son ayakashi. On fait ainsi la connaissance des parents de Suzu qui tiennent le café dans lequel ils se retrouvent. Cela nous permet de découvrir l’origine de la rencontre entre Sôga et Ponosuke.

L’auteur du manga, Kentaro Yabuki, dessine davantage de scènes explicites : filles en petite culotte, en tenues légères voire même nues !

On a droit à des scènes dans les vestiaires des filles (Suzu pensant mêmque Matsuri en profite pour mater les autres filles) ou même chez Lucie, dont on apprend qu’elle est très riche et dont le père a fait construire des bains en plein air chez eux (avec une scène où toutes les filles sont nues…).

On fait la connaissance de nouveaux personnages :

- Ritsuta, le petit frère de Suzu ;

- Garaku Utagawa, un ayakashi ayant pris l’apparence d’un artiste peintre (qui veut récupérer le parchemin détenu par Matsuri pour son souverain Shirogane) ;

- Reo Kôrogi, une ninja exorciste, amie avec Matsuri, en charge de réparer les équipements de Matsuri. Cette dernière va créer quelques tensions avec Suzu dont les sentiments envers Matsuri commencent à grandir.

Un nouveau type d’ayakashi fait également son apparition : les « négatifs » qui veulent possèder les humains.

L’auteur, dans un chapitre, fait référence à un de ses premiers mangas connus : To love-Ru, en mentionnant un mangaka dont Lucie est fan, Yûki Saibai.

L’histoire est intéressante et donne davantage d’explications sur les rencontres entre certains personnages et sur le côté ninja mais il y a moins de combats que dans le premier tome et beaucoup plus de fan service.

En bref

Ce deuxième tome est une succession d’histoires sans réel lien. Beaucoup de scènes sont des prétextes pour voir les jeunes filles dans des situations assez évocatrices, on peut même parler de fan service. Certaines scènes étant présentes uniquement dans ce but : vestiaires, bains publics.

6
Positif

les dessins

les développements qui apportent des explications

Negatif

moins de combats

plus de fan service

les situations prétexte pour dévêtir les jeunes filles

Kikô2401 Suivre Kikô2401 Toutes ses critiques (45)
Autres critiques de Ayakashi Triangle
Boutique en ligne
6,99€
Boutique en ligne
6,99€
Boutique en ligne
6,99€
Boutique en ligne
6,99€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)