7

Critique de Spider-man et les héros Marvel #3

par Le Doc le ven. 20 mai 2022 Staff

Rédiger une critique
Vert de colère !

Spider-Man a pour la première fois croisé la route de l'Incroyable Hulk dans le 14ème numéro de Amazing Spider-Man en 1964. Une rencontre due au hasard puisque le titan vert vient "déranger" le premier affrontement entre Spidey et le Bouffon Vert, permettant à ce dernier de s'éclipser. Hulk et l'Araignée ont partagé l'affiche de nombreuses bandes dessinées au fil des ans et l'album Spider-Man et les Héros Marvel : La Colère de Hulk en avait compilé trois, représentant autant de versions différents de l'alter-ego monstrueux de Bruce Banner. 

Il y a d'abord Amazing Spider-Man #119 et 120 (1973). L'histoire imaginée par Gerry Conway fait partie d'une intrigue au long cours impliquant le docteur Octopus et Tante May (et qui a failli se terminer par le mariage entre les deux un an plus tard). L'enquête de Peter Parker le mène au Canada et histoire de se trouver un bon alibi pour que J.J.J. lui paye le voyage, il se glisse parmi les journalistes qui couvrent les manoeuvres de l'armée contre Hulk. Bien évidemment, Peter ne reste pas longtemps un observateur passif et il se change en Spidey pour essayer de limiter les dégâts (ce qui n'est pas une mince affaire vu le caractère du colosse). De l'action bien orchestrée par Conway et les dessinateurs John Romita Sr et Gil Kane...

On passe ensuite au Hulk gris, plus cynique, avec le #328, le dernier numéro d'Amazing dessiné par Todd McFarlane. L'épisode fait partie de ce crossover bordél...chaotique de 1990, Les Actes de Vengeance, dans lequel les super-vilains s'échangeaient leurs adversaires. Sebastian Shaw engage Hulk pour se débarrasser de Spider-Man...mais il était mal tombé puisque l'Araignée venait juste d'acquérir l'Uni-Power de Captain Universe. Des nouveaux pouvoirs que Spidey a bien du mal à contrôler, surtout lorsqu'il envoie Hulk en orbite d'un seul coup de poing ! Acts of Vengeance n'était pas terrible, mais ce chapitre est fun, avec un David Michelinie qui s'amuse de la situation par quelques clins d'oeil aux héros de la Distinguée Concurrence. 

Et on termine avec Amazing #381 et 382 (1993) et le Hulk plus intelligent, période Panthéon. "Doc" Banner perd pourtant le contrôle à cause d'un "virus gamma" qui avait d'abord infecté Leonard Samson. Mais le virus change d'hôte entre les deux parties, l'occasion d'un bon cliffhanger menant à un deuxième épisode nerveux, une bonne grosse baston solidement illustrée par Mark Bagley (pendant que Michelinie développe la sous-intrigue avec le retour des parents de Peter Parker).

En bref

7
Le Doc Suivre Le Doc Toutes ses critiques (1047)
Autres critiques de Spider-man et les héros Marvel
Laissez un commentaire
Commentaires (0)