5

Critique de Spider-man et les héros Marvel #10

par Le Doc le sam. 18 juin 2022 Staff

Rédiger une critique
Chasseurs d'ombres...

Dans les années 90, Ghost Rider (qui fête le 50ème anniversaire de sa création cette année) faisait partie de ces personnages que l'on voyait un peu partout, à l'instar du Punisher. Marvel avait alors développé une ligne de comics consacrée au pan surnaturel de son univers, avec une nouvelle série Ghost Rider et des titres dérivés comme Ghost Rider / Blaze : Spirits of Vengeance et Midnight Sons Unlimited. Le Ghost Rider a même eu droit à une déclinaison futuriste dans la collection 2099. Et le Motard Fantôme apparaissait régulièrement dans les séries de ses camarades, faisant même partie de la brève formation des New Fantastic Four

Le dernier tome de la collection Spider-Man et les Héros Marvel a compilé deux rencontres entre l'Araignée et le Rider datant de 1991 et 1992. La première est le deuxième arc narratif de la série Spider-Man de Todd McFarlane. Dans Masques (Spider-Man #6 et 7), Spidey affronte un Super-Bouffon devenu fou après avoir été transformé en démon pendant le crossover Inferno. La piste de victimes laissée par le Bouffon attire l'attention de Ghost Rider, dont les méthodes ne sont pas du goût de l'Araignée. 

Cette histoire en deux parties est caractéristique du travail de Todd McFarlane sur Spider-Man : une partie graphique percutante, le dessinateur étant à l'aise dans ces ambiance sombres avec touche horrifique (et des éléments qui annoncent ce qu'il fera ensuite sur Spawn, comme les journalistes qui commentent l'actualité)...mais un scénario laborieux, aux répliques mal écrites. Elle se relit vraiment très mal, cette série des nineties...

En deuxième partie du sommaire de cet album, il y a Esprits de Venom, crossover entre les séries Web of Spider-Man et Ghost Rider / Blaze : Spirits of Vengeance, qui avait déjà été publié par Semic dans les pages du Récit Complet Marvel Vengeances. Une saga chaotique qui fait se croiser les personnages des deux titres tout au long d'une très longue nuit. Spider-Man doit empêcher le Super-Bouffon d'être tué par le Demogoblin, son ancienne part démoniaque qui a pris vie et qui le poursuit flanqué du Spidey monstrueux créé par le Magus pendant la saga Infinity War. Pendant ce temps, Ghost Rider et Johnny Blaze cherchent à stopper la résurrection de leur ennemi Deathwatch...et Venom vient s'incruster dans tout ça (parce que lui aussi montrait sa tronche un peu partout en ce temps-là)...

Sans le contexte des épisodes précédents, ce crossover n'est pas si aisé à prendre en cours de route. Le scénario de Howard Mackie est généreux en action mais l'ensemble est tout de même répétitif et part dans tous les sens. Bref, c'est le bin's...qui vaut quand même pour les énergiques dessins de Spirits of Vengeance par Adam Kubert, qui allait ensuite s'illustrer sur la série Wolverine (pour les Web of Spider-Man, c'est beaucoup plus classique...mais pas mauvais pour autant...avec Alex Saviuk aux crayons).

En bref

5
Le Doc Suivre Le Doc Toutes ses critiques (1047)
Autres critiques de Spider-man et les héros Marvel
Laissez un commentaire
Commentaires (0)