7

Critique de Épouse-moi, Atsumori ! #1

par Sachiko-chi le mar. 21 juin 2022 Staff

Rédiger une critique
Une héroïne shojo avec du caractère !

Épouse-moi, Atsumori est le nouveau shojo des éditions Pika, une petite saga terminée en 6 tomes au Japon, et on apprécie toujours les courtes sagas. On doit ce shojo à la mangaka Taamo, que l’on connait déjà dans nos contrées pour ses deux précédentes séries. Too bad, I’m in love en 5 tomes que j’ai lu et que j’avais beaucoup apprécié, mais aussi et surtout La maison du soleil en 13 tomes, que j’espère pouvoir découvrir un jour, mais il faudra sûrement que je me tourne vers la version numérique…
C’est avec plaisir que je me lance dans ce nouveau shojo, et que j’ai apprécié cette découverte.

Avec cette nouvelle saga, on fait la rencontre de Nishiki, une jeune fille au collège, qui est enfermée dans une situation pas franchement sympathique et dépassée. En effet, depuis son plus jeune âge, elle est fiancée à un jeune homme, son père a tout prévu pour son avenir de future maman au foyer d’ailleurs. Heureusement, Nishiki n’est pas du tout emballée par cette idée, et souhaite retrouver sa liberté pour son avenir et décider de ce qu’elle va faire de son futur. Elle va faire la rencontre de Atsumori, un jeune homme de deux ans son aîné, qui va bien malgré lui, lui ouvrir de nouvelles portes, et lui offrir une possibilité de se retourner, et de changer son avenir. Alors que les années passent et qu’elle rejoint le lycée de ses rêves, malgré quelques obstacles, tout ne va pas se passer comme prévu pour Nishiki

C’est assez classique, et les idées de base sont un peu dépassées, voire un peu dérangeantes, elles m’ont fait lever les yeux au ciel. Mais les personnages sont bien travaillés, et font en sorte de relever le niveau, et de nous faire oublier ces idées peu intéressantes. Ils mettent en avant la prise décision, l'envie de liberté et faire ses propres choix sans que ce soit imposé par une tierce personne. Une situation qui ne devrait plus être représentée à notre époque, où chacun devrait être libre de faire ce qu'il souhaite, et de tracer son propre chemin. On doit rester acteur de sa propre vie, et non spectateur !
On est dans un tome qui est assez introductif dans ses événements, et qui permettent de mettre en place l’univers, et les personnages qui vont l’animer.

Au vu du synopsis, j’avais assez peur de faire la rencontre de Nishiki, et de me retrouver face à une jeune fille qui se laisse totalement faire, qui accepte sa destinée, et qui ne va pas se battre pour ses idées, et son futur. Mais pas du tout ! Je l’ai adoré, bien qu’elle ait quelques réactions classiques de l’héroïne de shojo lycéen, à rougir pour pas grand-chose, mais elle est tout de même mature quand elle veut notamment aborder ce sujet avec le fiancé prévu par son père. Ou quand elle décide de reprendre en main son futur, de bosser pour celui-là, et de ne plus se laisser guider par ses géniteurs. Une héroïne qui fait du bien à suivre, et qu’on est content de retrouver, elle sait amener son petit vent de fraîcheur dans le monde shojo.
On fait aussi la rencontre de Atsumori, qui est un personnage central et important du récit, un jeune homme assez mystérieux, qui ne s’étale pas trop sur sa vie. La proposition qu’ils se font entre eux n’est pas non plus originale, et reste dans les travers des histoires romantiques shojo. Mais pour lui, on en découvrira plus quand Nishiki le rejoindra dans son lycée, et bien entendu, il sera la représentation du mec populaire de son lycée, le riche héritier, et il va se la jouer mec inaccessible. Vous avez compris, c’est le cliché, ce n’est pas forcément lui qui va apporter de la nouveauté.
En revanche, j’apprécie beaucoup leur relation, et les rendez-vous qu’ils se prévoient pour partager des moments, pour faire découvrir Tokyo à Nishiki, et se confier sur leur situation respective.

On a des personnages plus secondaires comme le fiancé de Nishiki, qui a quelques passages, mais qui je l’espère aura un rôle plus important, et pas juste pour servir le synopsis et disparaître comme ça. Mais on a aussi la meilleure amie de notre protagoniste féminine, qui n’a pas beaucoup de présence, mais qui semble beaucoup compter pour elle. Elle peut aussi avoir un rôle très important pour la suite du récit, et apporter quelque chose, surtout que je ne suis pas très fan de la façon dont elle est amenée, avec presque un petit côté sournois surtout dans la façon dont elle est disposée dans les planches.
J’ai refermé ce premier tome avec une grande envie de me jeter sur la suite, malheureusement pas encore sortie, mais je vais lire la suite avec grand plaisir !

En bref

Une petite nouveauté qui nous permet de retrouver la mangaka Taamo, avec un titre doux et très sympathique. C'est assez classique, et un peu cliché, mais les personnages sont très attachants, et ils savent tirer leur épingle du jeu. Notamment Nishiki qui a une certaine motivation et volonté, malgré sa situation de départ qui n'est pas du tout enviable et dépassée. J'ai déjà hâte de les retrouver !

7
Positif

Un dessin très joli

Des personnages attachants

Nishiki est une jeune fille moderne et avec du caractère

Des idées dépassées qu'elle veut défaire

Rester acteur de sa vie

Un tome introductif au récit

Des personnages secondaires avec du potentiel

Une histoire qui accroche

Negatif

Des situations classiques

Atsumori trop cliché dans son développement

Sachiko-chi Suivre Sachiko-chi Toutes ses critiques (376)
Autres critiques de Épouse-moi, Atsumori !
Boutique en ligne
4,49€
Boutique en ligne
4,49€
Boutique en ligne
4,49€
Boutique en ligne
4,49€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)