8

Critique de The Amazing Spider-Man #295

par Le Doc le jeu. 30 juin 2022 Staff

Rédiger une critique
Qu'est-il arrivé à Maman ?

Le scénariste David Michelinie s'est installé sur la série Amazing Spider-Man à partir du #290 pour une très longue prestation qui a duré presque 7 ans. Pendant tout ce temps, il n'a fait que deux "pauses"...et la première fut pour laisser la place à deux crossovers qui ont impacté tous les titres Spider-Man. Le premier d'entre eux reste le plus connu puisqu'il s'agit de l'excellent La Dernière Chasse de Kraven par J.M. DeMatteis et Mike Zeck. Le second a été un peu oublié par le temps mais il est loin d'être inintéressant pour autant. 

Mad Dogs fut l'une des plus étranges aventures de l'Homme-Araignée publiée dans Strange à la fin des années 80. Après avoir été enterré vivant par Kraven (une histoire qui ne fut pas traduite par Lug à l'époque), l'Homme Araignée a fini dans un hôpital psychiatrique dans cette histoire scénarisée par Ann Nocenti et illustrée par Cynthia Martin. Dans la première partie de cette "mini-série dans les séries", Peter Parker n'apparaît pour la première fois qu'à la dixième page. Ann Nocenti prend son temps pour construire le drame qui se joue, celui d'une famille déchirée. La femme ne supporte plus le fait que son mari travaille pour la pègre, et plus précisément l'organisation contrôlée par Wilson Fisk. Elle essaye de partir avec ses enfants mais le mari revient à ce moment précis et doit se plier aux ordres, éloigner son épouse devenue indésirable.

Elle est alors envoyée à Pleasant Valley, un hôpital psychiatrique contrôlé par le Caîd qui sert également de couverture aux expériences d'un docteur qui ne soucie pas vraiment de l'éthique. Peter tombe un soir par hasard sur les enfants de cette dame et il ne peut oublier la question de la petite fille..."qu'est-il arrivé à Maman ?". Son enquête va mal se passer puisqu'il est grièvement blessé à la fin de la première partie et interné lui aussi à Pleasant Valley dans la suivante...

Ann Nocenti installe une ambiance oppressante en décrivant les efforts d'un Peter drogué et désorienté pour se sortir de ce mauvais pas. S'il n'est pas dans son état normal, le héros inspire une infirmière fraîchement arrivée dans l'établissement ainsi que les autres patients à se rebeller contre les traitements qu'ils subissent. Pendant ce temps, la scénariste continue de s'intéresser au cas de conscience du mari et à sa relation avec ses enfants dans des scènes bien écrites et caractérisées. 

Je n'ai pas toujours été fan du style de Cynthia Martin, avec ses personnages aux traits anguleux...je trouve par exemple que ses Star Wars font partie des moins bons épisodes de la première série Marvel...mais ici il correspond mieux à l'atmosphère recherchée, en rendant efficacement cette sensation de déconnexion ressentie par les protagonistes. Elle est aidée en cela par un encreur différent à chaque chapitre, Steve Leialoha, Kyle Baker et Joe Rubinstein apportant chacun leur propre sensibilité à cette étonnante virée de Spider-Man dans un antre de la folie.

En bref

8
Le Doc Suivre Le Doc Toutes ses critiques (1102)
Autres critiques de The Amazing Spider-Man
Boutique en ligne
6,99€
Boutique en ligne
6,99€
Boutique en ligne
6,99€
Boutique en ligne
6,99€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)