7

Critique de Mes mauvaises filles

par ginevra le ven. 1 juil. 2022 Staff

Rédiger une critique
Un récit intéressant sur la fin de vie d'un être aimé

Quand une personne que l'on aime arrive à ses derniers moments, pouvons-nous l'aider à partir plus vite? L'amour nous donne-t-il ce droit? En serons-nous capables?

Que de questions soulèvent cet album autobiographique de Zelba… de graves questions qui sont le plus souvent sans réponses tant que nous ne sommes pas confrontés à cette situation. Ici, elle a choisi de raconter la mort de sa mère en remplaçant juste les noms des personnes toujours vivantes. Je pense qu'il lui a fallu beaucoup de courage pour réussir à mettre en forme un récit aussi personnel et intime.

Elle a choisi un traitement graphique qui oscille entre les périodes avec de la couleur pour les périodes se situant après la mort de sa mère ou les souvenirs des deux sœurs avec parfois la présence du fantôme maternel en jaune transparent et du N&B pour les passages à l'hôpital dans des flash-backs où c'est la morte qui parle en voix off.

Ce livre ne laissera personne indifférent car la fin de vie de ses proches et le risque de devoir faire face à leurs souffrances possibles est un sujet fort. Il a déjà été abordé par d'autres auteurs dans le passé, mais le plus souvent en se restreignant à la période en hôpital. La force de l'amour entre ces sœurs est un bel exemple que beaucoup de familles envieront.

Un album sur un sujet grave et fort qui mérite d'être découvert.

En bref

Les souffrances de proches en fin de vie est un sujet grave et délicat En l'abordant via son expérience personnelle, Zelba offre aux lecteurs un beau témoignage de l'amour de deux sœurs unies face à la mort de leur mère. Un livre à découvrir si ce n'est déjà fait.

7
Positif

colorisation claire

personnages expressifs

Negatif

ginevra Suivre ginevra Toutes ses critiques (2287)
Boutique en ligne
21,00€
Boutique en ligne
21,00€
Boutique en ligne
21,00€
Boutique en ligne
21,00€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)