8

Critique de Yona, Princesse de l'aube #36

par Tampopo24 le sam. 9 juil. 2022 Staff

Rédiger une critique
Un nouvelle femme forte

Toujours aussi passionnant à lire malgré les tomes et les tomes qui défilent, ce nouveau tome nous embarque dans le développement d'un nouveau personnage : Mei Niang, ancienne générale du Kai du sud, l'occasion de découvrir un autre visage de femme forte.

Le talent de Mizuho Kusanagi, c'est d'avoir réussi et de continuer à nous proposer un récit choral qui s'enrichit de nouveaux personnages au fil des arcs, des personnages qu'on n'oublie pas tant leur caractérisation est forte. Ici, la rencontre avec Mei Niang est marquante et la suite de son histoire ne peut que donner raison à cela. On sent donc d'avance que ce sera un personnage qui restera dans les mémoires comme les femmes croisées précédemment et vu le nombre d'héroïnes fadasses dans un certain type de shojo manga, ça fait plaisir d'avoir l'inverse aussi.

Avec Mei Niang, nous découvrons donc une ancienne générale, devenue favorite du roi du Kai du sud. Pourquoi ce choix ? Pour pouvoir se rapprocher du château d'Hiryu où il y a Soo-Won qui comme elle souffre de cette drôle de maladie qui leur déclenche de violent maux de tête avant de les tuer. Elle a tout donné pour ça et maintenant l'y voilà. En nous présentant cela à nous lecteurs, forcément l'espoir renaît pour Soo-Won. Cependant nous n'en sommes pas là.

Car en parallèle de l'histoire de Mei Niang, tout se casse la figure pour le royaume de nos héros : leur roi est au plus mal et il se cherche un héritier pour reprendre le flambeau, l'un de ses généraux se fait blesser grièvement et ne peut participer à la bataille, ses ennemis sont de plus en plus proches... On sent une vraie tension monter très rapidement et dangereusement dans ce tome pour aboutir au bouleversement qu'on attendait tous juste à l'ultime page, créant un beau cliffhanger ! C'est très bien mené de la part de l'autrice, assez classique certes, mais jouissif quand même.

Après pour en arriver là, il aura fallu du temps et l'autrice aura su parfaitement combler cela avec de beaux et riches développements de personnages, ce qui rend ceux-ci si familiers et attachants pour nous. Du coup, quand on est confronté à des chapitres ou des pages qui semblent un peu légers, comme quand Mei Niang cherche sa petite créature ou que Hak fait sa muscu, ça ne nous dérange pas car on sait que derrière cela il y a d'autres intentions et ça marche.

Les personnages sont ainsi très bien écrits et avec des idéaux qui nous touchent. On aime voir Hak fidèle à sa promesse faire tout ce qu'il peut pour Yona et ses amis sans enfreindre les ordres de Soo-Won. On aime voir ce dernier se donner corps et âme pour son pays, jusqu'à la rupture. On aime voir Yeon sauver Mei Niang puis participer peut-être au sauvetage du roi. Et même dans le camp adverse, la découverte du roi de Mei Niang et d'un général ancien ami à elle, frappe et interroge.

En bref

Yona demeure donc un récit d'aventure humain passionnant à suivre avec parfois des tomes qui semblent plus calmes comme ici, mais qui sont en fait très riches de petits développements significatifs pour la suite et ce n'est pas la page finale qui le démentira vu le coup de tonnerre qu'elle assène pour la suite. Les difficultés sont là, elles n'ont jamais été aussi grandes, ni aussi proches, mais nos amis sont là pour les affronter et je suis sûre que ce sera passionnant et poignant.

8
Positif

Une série qui s'enrichit d'une nouvelle belle femme forte

Un tome semblant calme mais on la tension monte d'un cran

La préparation à la guerre et les difficultés qui s'accumulent

De beaux personnages avec des idéaux qui les entraînent loin

Un final qui sonne comme un coup de tonnerre

Negatif

Tampopo24 Suivre Tampopo24 Toutes ses critiques (1708)
Autres critiques de Yona, Princesse de l'aube
Boutique en ligne
4,49€
Boutique en ligne
4,49€
Boutique en ligne
4,49€
Boutique en ligne
4,49€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)