6

Critique de Marvel Select #33

par Le Doc le ven. 29 juil. 2022 Staff

Rédiger une critique
La multiplication des Hulk

Comme dans les années 80, la seconde prestation de John Byrne sur Hulk n'a pas duré très longtemps...sept petits épisodes et puis s'en va (et les trois derniers n'ont même pas été traduits par Panini). Epaulé par Jerry Ordway et Ron Frenz, Ron Garney, crédité comme co-scénariste, a donc terminé les intrigues en cours avant l'arrivée de Paul Jenkins, nouveau scénariste régulier à partir de Hulk #12

Mais avant cela, Erik Larsen a assuré l'intérim au #8 pour un énième combat entre le titan vert et le mutant griffu. La priorité est donnée à l'action et l'épisode consiste en une simple baston, musclée comme il se doit mais un chouïa trop longue, entrecoupée par une apparition de Tyrannus, le vilain du moment, et du cavalier de l'Apocalypse connu sous le nom de Mort. Il faut se rappeler qu'à cette période, Wolvie n'était pas Wolvie. Logan a été remplacé par un skrull et le vrai Wolverine était le serviteur d'Apocalypse. Développements pas vraiment convaincants (oh que non) dans un cas comme dans l'autre...et j'ai mal au crâne rien qu'à y repenser...

Dans les #9 à 11, Ron Garney a donc eu la charge de conclure la saga avec Tyrannus, qui avait appris à contrôler Hulk grâce à une machine. Le dessinateur a été aidé par Jerry Ordway au scénario et aux dialogues et par Ron Frenz aux dessins de l'épisode 10. Et si l'histoire n'est pas vraiment mémorable, il y a du mieux par rapport aux quatre premiers numéros. Ca bouge un peu plus avec une participation de la Chose pour un énième face-à-face entre les deux éternels adversaires, un sympathique nouveau personnage, bien caractérisé (mais aux abonnés absents depuis ces trois numéros) et un bon petit final mené sur un rythme enlevé refermant comme il faut ce chapitre pour laisser la place libre à un Paul Jenkins qui a redonné de la stabilité à la série après une première année en dents-de-scie.

En bref

6
Le Doc Suivre Le Doc Toutes ses critiques (1100)
Autres critiques de Marvel Select
Laissez un commentaire
Commentaires (0)