Entendre c’est obéir

C’est encore une femme forte et intrépide qui nous est présentée dans cette BD, en un lieu et une époque où la condition de femme était pour le moins très compliquée. Dihya, devineresse, fille d’un roi berbère, voit, dans le feu, son père mourir sur le champ de bataille, pour repousser les disciples du prophète Mahomet qui veulent les convertir et les asservir. Mais nulle fille ne peut accéder au trône, comme pourrait le faire un fils, par sa naissance. Elle doit donc souffrir d’épouser un roi et de devenir reine. Le comportement de ce roi, et la souffrance de son peuple, son désir de rester maîtresse de son destin aussi, l’amènent à éliminer ce triste sire.

Bientôt, c’est auréolé du titre de Kahina, devineresse ou prophétesse, que celle qui lot dans le feu se lance avec ses amazones dans la bataille pour chasser les musulmans de ses terres. Elle fédère autour d’elle les tribus, mais aussi les Grecs orthodoxes, montrant que la lutte pour la survie et la liberté ne s’embarrasse ni de frontières, ni de divergences religieuses.

Un récit héroïque de la conquête de pouvoir, de liberté et de reconnaissance, d’un devineresse berbère devenue reine, de haute lutte, dans le sang des combats.

En bref

Un récit héroïque de la conquête de pouvoir, de liberté et de reconnaissance, d’un devineresse berbère devenue reine, de haute lutte, dans le sang des combats.

6
vedge Suivre vedge Toutes ses critiques (2508)
Autres critiques de Les reines de sang - La Kahina, la reine berbère
Boutique en ligne
9,99€
Boutique en ligne
9,99€
Boutique en ligne
9,99€
Boutique en ligne
9,99€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)