8

Critique de Les Damnés du grand large

par MassLunar le sam. 20 août 2022 Staff

Rédiger une critique
La damnation avec un grand A

Il faut toujours faire attention dans quoi nous nous embarquons surtout quand il s'agit d'un navire à la fin du XVIIIeme siècle... 

Pour ce dernier titre, le label de l'imaginaire bd Drakoo fondé par Christophe Arleston nous a concocté en ce mois d'août 2022 une bonne petite bd fantastique perdue dans le grand large. Un titre surprenant de par la qualité de sa narration et de par la qualité de son dessin tout deux élaborés par le  scénariste Kristof Mishel et la  dessinatrice  Beatrice Penco Sechi qui signent ici leur première production chez Bamboo. 

Les damnés du grand large est un thriller fantastique porté par le mystère et l'angoisse au cœur d'un navire marchand sur lequel la mort a décidé d'étendre son ombre.  Tout commence pourtant  confortablement dans une auberge mal famée où, en échange d'un repas gratuit, un conteur nous raconte une histoire haletante. Cette histoire, c'est bien sûr celle que nous suivons alors à travers le point de vue d'un jeune mousse. Une série de meurtres s'abat sur un navire marchand mais seul le mousse grâce à son mystérieux carnet de dessins semble savoir ce qui se passe... Peu à peu, la panique gagne l'équipage au fur et à mesure que ces meurtres surnaturels progressent. La Bête règne t-elle sur ces flots maudits ?

Captivant et bien rythmé, on ne s'ennuie pas une seule seconde devant ce thriller qui oscille au gré des vagues entre les visions fantastiques soulevées par un dessin bluffant et une suite brutale et inquiétante de meurtres ambiguës dont on ne sait s'ils sont l'œuvre du démon ou de la main de l'homme. Le style de Beatrice Penco Sechi est admirable tout en vivacité et en noirceur avec une bonne dose de dark fantasy illustré par les dessins en mises en abyme de la part du mousse, des dessins symboliques au coeur même de cette intrigue machiavélique. La dessinatrice impose ainsi un style fluide qui se combine parfaitement avec ce conte macabre valsant entre l'imaginaire fantastique et ténébreux de la mer et violence macabre et crue. Outre le dessin, Beatrice Penco Sechi s'illustre aussi bien dans la couleur dépeignant parfaitement cette atmosphère maritime et anxiogène avec une touche symbolique autour du carnet de dessins du mousse.

Que voilà donc un titre pour le moins surprenant ! Une agréable découverte pas forcément attendue de chez Drakoo mais qui mérite amplement une lecture et surtout un bon coup d'oeil ! 

On redemanderait presque une nouvelle histoire au conteur ! 

En bref

Les damnées du grand large est un bon petit titre plein de frissons qui se lit aussi bien comme un conte macabre, une histoire d'épouvante ou un thriller mystérieux. Porté par le dessin de la talentueuse Béatrice Penco Sechi, ce one-shot est tout simplement une agréable découverte.

8
Positif

Un bon one-shot à la croisée du thriller et du fantastique dans une bonne ambiance maritime anxiogène et efficace

Une intrigue tout en manipulation qui nous interroge aussi sur notre rapport à la lecture bd

Le dessin fabuleux de Béatrice Penco Sechi , sorte de style de conte macabre faussement naïf

Negatif

Une histoire au coin du feu qui s'achève malheureusement trop vite

MassLunar Suivre MassLunar Toutes ses critiques (406)
Autres critiques de Les Damnés du grand large
Boutique en ligne
8,99€
Boutique en ligne
8,99€
Boutique en ligne
8,99€
Boutique en ligne
8,99€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)