7

Critique de Marvel Mega #26

par Le Doc le mer. 5 oct. 2022 Staff

Rédiger une critique
House of M

Dans House of M, saga événement de l'année 2005, les personnages de l'univers Marvel se sont retrouvés projetés dans une réalité alternative où les mutants sont tout-puissants et où Magneto, le leader la Maison M, contrôle les gouvernements du monde entier. Comme pour chaque event, il y a eu de nombreux titres dérivés, des mini-séries et épisodes de séries mensuelles décrivant la vie des principaux héros dans cet autre monde. Bon je l'avoue, je n'ai gardé aucun souvenir des différentes histoires, c'est dire à quel point tous les tie-in m'ont marqué. 

Le principe même de House of M, une sorte de gros What If ?, a rendu inévitablement les titres attachés anecdotique, en déclinant des destins plus ou moins différents pour les héros et vilains Marvel. Le Hulk : House of M s'est déroulé dans les épisodes 83 à 86 de la série régulière, pendant le bref retour au scénario de Peter David. Les dessins sont signés par l'uruguayen Jorge Lucas, partie graphique solide malgré un encrage un peu gras.

Dans House of M, Bruce Banner tente de trouver la paix chez les aborigènes australiens mais le chaos du monde extérieur le rattrape quand les mutants attaquent un camp de réfugiés humains protégé par l'A.I.M. de Monica Rappacini et sa fille Thasanee alias la nouvelle Scorpion, des protagonistes relativement nouveaux puisqu'ils venaient d'apparaître quelques mois plus tôt dans la série Amazing Fantasy vol.2. Des alliances se créent mais qui restent fragiles car si l'organisation semble oeuvrer pour la bonne cause dans les premières pages, l'A.I.M. restera toujours l'A.I.M. 

Donc en effet, c'est très anecdotique car les choses reviennent à la normale juste après cette "mini-série dans la série". Peter David développe une situation qui sera vite effacée en réglant rapidement les liens avec les Rappacini dans le #87 dessiné par Adam Kubert (voir la fiche du Marvel Icons Hors Série #5). Mais malgré cela, l'ensemble reste plutôt sympathique à redécouvrir, notamment grâce aux dialogues de Peter David et à la dynamique d'équipe compliquée. Les révélations sont bien dosées et amènent à un final destructeur. Une façon de montrer comment se débrouille Banner/Hulk dans une situation de pouvoir (puisqu'il se retrouve à la tête du pays)...quelque mois avant son long exil dans l'espace dans Planète Hulk...

En bref

7
Le Doc Suivre Le Doc Toutes ses critiques (1181)
Autres critiques de Marvel Mega
Boutique en ligne
19,99€
Boutique en ligne
19,99€
Boutique en ligne
19,99€
Boutique en ligne
19,99€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)