7

Critique de Marvel Feature #2

par Le Doc le sam. 19 nov. 2022 Staff

Rédiger une critique
Cauchemar sur le Mont Chauve

Dans Le Jour des Défenseurs, histoire publiée dans le premier numéro de la revue Marvel Feature, le Dr Strange, Namor le Prince des Mers et Hulk ont officiellement adopté le nom de Défenseurs pour désigner leur petite équipe. Ce n'est pas pour autant qu'ils se réunissent à Greenwich Village autour d'un thé servi par Wong car les trois héros se séparent une fois l'aventure terminée. 

Après la machine du savant Yandroth, la menace est surnaturelle et vient à nouveau d'un vieil ennemi du Docteur Strange, Dormammu le Terrible. Piégé par les adeptes de l'entité interdimensionnelle, le corps astral du Doc ne peut réintégrer sa forme physique et il doit  alors compter sur l'aide de sa bien-aimée Cléa et de son serviteur Wong qui vont faire équipe avec Hulk et Namor pour sauver Strange.

Tout ce beau monde va se retrouver au Vermont, pas loin de la petite ville de Rutland, une localité bien connue des lecteurs des années 70 puisqu'elle fut le cadre de crossovers officieux pendant lesquels les auteurs de Marvel et de DC se réunissaient à l'occasion de parades d'Halloween. Dans Marvel Feature #2, Roy Thomas se met en scène avec son épouse Jeanie, le couple retrouvant l'écrivain Tom Fagan qui leur conte les légendes du Mont Chauve...où se déroulera l'action finale...

Ces petits rendez-vous réguliers étaient amusants mais ici ces scènes retardent tout de même un peu l'intrigue générale. L'épisode illustré par Ross Andru fait 28 pages et les Défenseurs arrivent au Vermont dans les six dernières, qui montrent que les caractériels Namor et Hulk savaient s'allier le temps d'une bonne bagarre pendant qu'un Strange revigoré s'occupe de Dormammu à sa façon. Un dernier acte un peu précipité mais spectaculaire, autre chapitre à ajouter aux choses étranges vécues par les habitants de Rutland dans les seventies...



En bref

7
Le Doc Suivre Le Doc Toutes ses critiques (1181)
Autres critiques de Marvel Feature
Laissez un commentaire
Commentaires (0)