7

Critique de Prima Spatia #1

par MassLunar le jeu. 24 nov. 2022 Staff

Rédiger une critique
La jeune fille et les créatures stellaires

Nouvelle bande dessinée du duo très prolifique Denis-Pierre Filippi au scénario et Silvio Camboni au dessin (Le Voyage extraordinaire, Gargouilles, Les mondes cachés...) , Prima Spatia est une nouvelle plongée dans de la sf tout public aux belles couleurs de space opera et joliment édité par Vent d'Ouest qui a tenu à mettre en valeur dans sa première de couverture l'image de la noble créature spatiale tout en vernis translucide. 

Notre duo nous a préparé une nouvelle petite aventure de sf qui se lit très bien et qui se démarque surtout grâce au dessin de Silvio Camboni et plus spécialement pour le design de ses créatures stellaires, pauvre proies de chasses pour des raisons mercantiles ou politiques, elles illuminent les planches avec force et poésie... Il faut souligner le talent du coloriste Fransceco Segala qui associé au dessin détaillé de Camboni nous offre des planches tout simplement magique comme l'apparition sur toute une planche de la gigantesque créature n°8. Outre les créatures stellaires, cet univers est également aguicheur que ce soit à travers les séquences au coeur de l'espace ou au coeur des bars d'une station orbitale au doux nom de Havre.

Celles et ceux qui connaissent déjà le travail du duo ne seront pas surpris de retrouver cette richesse de détails, ces planches immersives et cette colorisation chaude qui accentue l'esthétisme de l'aventure. Un petit bémol quand même en terme de dessin avec des personnages très doublons comme les deux capitaines de vaisseaux de chasses, la servante de la jeune fille riche et la seconde du capitaine,  certains personnages se ressemblent beaucoup trop et c'est vraiment dommage pour de la SF diversifié et cosmopolite... De ce fait, aucun personnage ne sort vraiment du lot et on s'attache à peine à cet équipage du navire-chasseur. Les personnages ne sont d'ailleurs pas relevés par un scénario tout à fait correct mais qui semble suivre des grands poncifs de tolérance dans la lignée de certains films,de James Cameron. C'est beau mais on reste en terrain très familier.

Cela dit, à une bd de sf trop complexe dès le départ, il est souvent préférable une bd qui pose parfaitement les jalons de son scénario. A ce niveau-là, ce premier tome de Prima Spatia capte l'attention et déroule agréablement son intrigue. On espèrera juste un peu plus d'intensité dans les tomes suivants, notamment au niveau de l'écriture de ses personnages mais dans tout les cas, le nouveau titre du duo Filippi/Camboni est un titre bien adapté à un large public qui se lit agréablement et apporte même une jolie touche graphique avec l'image de ces créatures célestes.

En bref

La nouvelle bd de Filippi/Camboni est un titre de sf sublimé par son dessin et sa couleur, notamment avec les représentations translucides des créatures stellaires. Des créatures dont la présence écrasante éclipse un peu une galerie de personnages peu inspirés et un scénario un peu léger. C'est dommage mais ce premier tome de Prima Spatia apporte un bon moment d'aventure spatiale qui ne fait que commencer et demeure approprié pour un large public.

7
Positif

Le début d'une bonne aventure sf qui séduira un large lectorat

Les créatures stellaires dont les apparitions magnétiques illuminent les planches

Negatif

Un scénario un peu léger qui rappelle certains films de Cameron

Une galerie de personnages assez lisses dont certains sont carrément des doublons ( ce qui est très dommage pour de la bd sf ! )

MassLunar Suivre MassLunar Toutes ses critiques (407)
Autres critiques de Prima Spatia
Boutique en ligne
8,99€
Boutique en ligne
8,99€
Boutique en ligne
8,99€
Boutique en ligne
8,99€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)