7

Critique de Tesla Note #3

par Tampopo24 le sam. 26 nov. 2022 Staff

Rédiger une critique
Tel est celui qui croyait prendre

Ça y est les auteurs parviennent à conjuguer dans ce troisième tome les deux éléments qui font toute la saveur de la série : les fragments de Tesla et le jeu des espions. C'est percutant, efficace et très divertissant.

Je me suis régalée à la lecture de ce tome pourtant fort simple grâce à la mise en scène particulièrement énergique des auteurs. Ça envoie du bois du début à la fin avec un rythme sans cesse présent, de bons rebondissements, de l'humour et surtout plein d'énergie. C'est une narration vraiment efficace pour scotcher le lecteur et le garder captif de l'action qui se déroule. On sent une très belle maîtrise du genre.

Dans les deux premiers tomes, les auteurs ne parvenaient pas toujours à trouver l'équilibre. C'était tout l'un ou tout l'autre. Ici, la guerre entre les différents services d'espionnage : Japon, CIA, Petite Maison, se marie à merveille avec leur quête des fragments, car s'ils les détiennent ils apportent un avantage décisif à leur camp. A partir de là, tous les coups sont permis et c'est ce qui fera le sel de l'histoire.

On s'amuse dans un premier temps des rivalités entre Japon et CIA grâce aux personnalités totalement décalées des membres de chaque groupe. La CIA propose un duo à la Sherlock et Watson avec des dandys en costume à l'humour so british et à l'égo qui va avec. Tandis que le duo japonais qu'on connaît bien joue sur la dynamique chien-chat avec Kuruma et Botan. Les deux sont particulièrement efficaces pour nous faire rire et nous entraîner dans une action non-stop quand il s'agit de piéger l'autre et de le devancer pour reprendre le fragment détenu par le mafieux fou qui s'en est emparé. Il n'y a rien d'original mais ça fonctionne très bien car c'est assez barré de voir la facilité avec laquelle ils se piègent les uns les autres en usant de grosses ficelles. On s'amuse aussi grâce aux scènes de combat vraiment archi dynamique où ça virevolte et rebondit de partout au point de nous trouver bien souvent dans l'incapacité de voir d'où va venir le coup. La surprise est partout et que c'est divertissant !

Mais la série prend un virage assez serré dans la seconde partie. Tout en conservant cette nouvelle dynamique fort bienvenue de mélange d'actions liées aux fragments et de guéguerres entre espions, vient s'ajouter un troisième groupuscule qui va venir faire monter la sauce, apportant une tension  vraiment écrasante : la Petite Maison. Ils provoquent d'abord un incident qui a tendance à nous scotcher, puis dans le nouvel environnement où se déroule l'histoire, ils viennent à nouveau semer la zizanie en utilisant, certes, des astuces connues de tous mais très efficace. Ainsi entre fusillade et manipulation d'un équipage de bateau en mode zombie, on n'arrête pas de voir les coups pleuvoir et les balles filer. C'est très bien mis en scène, vraiment haletant et hyper sympa à suivre. Certes, on n'avance pas des masses sur les fragments à part de voir que chaque groupe en possède et que chacun les utilise différemment à son avantage, mais cela donne espoir de voir cela plus développé par la suite.

En bref

Tome hyper bien fichu qui frappe fort, Tesla Note s'assoit comme divertissement d'action et d'espionnage très efficace et un brin original avec sa touche fantastique. Les personnages ont des dynamiques très entraînantes qui m'amusent beaucoup. La narration est classique mais extrêmement bien menée. Impossible de décrocher une fois ce tome entamé. Vivement la suite !

7
Positif

Un jeu d'espion / contre-espion diablement efficace

Beaucoup d'humour

Une action non-stop

Une narration hyper dynamique

Un bon mélange action, espionnage, fantastique

Negatif

Pas mal d'éléments classiques et grosses ficelles

Des avancées un peu trop légères côté fragment

Tampopo24 Suivre Tampopo24 Toutes ses critiques (1015)
Autres critiques de Tesla Note
Boutique en ligne
7,00€
Boutique en ligne
7,00€
Boutique en ligne
7,00€
Boutique en ligne
7,00€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)