7

Critique de Call of the night #1

par MassLunar le mer. 18 janv. 2023 Staff

Rédiger une critique
La ballade des créatures nocturnes

Habituellement, comme en témoigne certains shojo fantastiques, c'est souvent le personnage féminin, l'être humain, qui se retrouve séduite par le personnage du beau gosse de vampire totalement obsédé par la qualité du sang de la jeune femme.

Ici, avec Call of the Night, c'est l'inverse qui se produit avec un collégien sans histoire mais un peu dark quand même, Kô Yamori qui, lors d'une sortie nocturne à cause d'une bonne insomnie ait la rencontre d'une vampire Nazuna Nanakusa qui l'invite à s'assoupir chez lui. Cette dernière découvre alors la qualité exceptionnelle du sang du collégien. A partir de là, c'est le début d'une suite de rendez-vous nocturnes puisque le collégien, Kô Yamori est bien décidé à devenir lui-même un vampire mais pour cela , il faut qu'il tombe amoureux de Nanasuka ,la belle et délurée vampire guidée par la qualité exceptionnelle du sang de Yamori.

Entre eux, va se dessiner une véritable relation de complicité que la mangaka Kotoyama prend soin d'exposer dans un premier tome un peu lent mais assez attrayant dans l'ensemble.

Tout d'abord, les personnages principaux de ce titre sont bien réussis. La mangaka ne s'amuse pas à créer du drama inutile autour de ces protagonistes. Elle dépeint plutôt leur rencontre et leur complicité à travers un ton naturel et amical renforcé par des échanges drôles et légèrement coquins. L'humain et la vampire sont vraiment présentés ici comme des amis allant boire une bière et un café qui se cherchent et se tourne autour avant l'acte vampirique. Les deux personnages possédent aussi un caractère très compatible entre le sombre Kô Yamori, qui est un personnage plutôt pudique et discret et la vampire Nanasuka , plus délurée et extraverti avec un petit air féroce ( ce qui ne l'empêche pas de rougir quand on lui parle d'amour !) . Bref, une relation qui fait aussitôt mouche dans Call of the night , entre espiéglerie et provocation et qui tranche avec la relation grandiloquente entre une humaine éperdue et un noble vampire qu'on a pu déjà voir dans le manga. La dessinatrice place les deux personnages sur un même niveau ce qui donne lieu à de bons passages de complicité comme le vol nocturne ( très jolie planche )  ou les discussions par le biais d'un talkie-walkie. On notera aussi le style espiègle et léger de la mangaka qui ne calque pas son dessin sur un enième shojo fantastastique tout en traits majestueux. Les personnages sont ici très expressifs et l'ambiance nocturne est bien relevée par l'humour et une pointe de sensualité sans que ce cela soit trop poussif. 

La nuit est bien sûr un élement important dans Call of the Night dont l'intrigue va , a priori, se concentrer durant ses rendez-vous nocturnes. La mangaka prend donc un certain soin à cultiver cet univers à coups de trames forcément assombres et un environnement urbain bien présent pour cette ville anonyme. La mangaka donne envie de découvrir plus avant cette ville dans la nuit et on se demande quelles surprises elle va nous réserver. L'intervention d'une troisième protagoniste en fin de volume laisse supposer que le manga ne va pas non plus se concentrer uniquement sur ce futur duo amoureux. 

On peut reprocher à ce premier tome d'être un peu répétifif , notamment à travers des discussions abscons sur la définition du vampire mais cela ne gâche en rien le potentiel de Call of the night qui parvient à nous embarquer tranquillement dans cette ballade nocturne, une ballade nocturne qui a fait ses preuves puisque la série compte 14 volumes au Japon. 


En bref

Ce premier tome de Call of the Night annonce une sympathique et douce suite de ballades nocturnes autour d'une romance ambigue et drôle entre un collégien insomniaque et un poil déprimé et une vampire délurée et franche. Kotoyama s'accapare la figure du vampire avec aisance et une certaine originalité dans la complicité humain et vampire, le tout sous la belle lune de minuit !

7
Positif

Une bonne ambiance nocturne , silencieuse et prometteuse

Un duo de personnages réussi et équilibré entre le sombre collégien un peu triste et la vampire extravertie au sourire carnassier.

De vrais moments de poésie et de légereté entre deux touches de sensualité

Negatif

Une exposition un peu longue et répétitve notamment autour des explications sur la transformation de l'humain en vampire

MassLunar Suivre MassLunar Toutes ses critiques (423)
Autres critiques de Call of the night
Boutique en ligne
7,20€
Boutique en ligne
7,20€
Boutique en ligne
7,20€
Boutique en ligne
7,20€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)