7

Critique de Stern #5

par vedge le ven. 21 avril 2023 Staff

Rédiger une critique
Racisme ordinaire

La Nouvelle Orléans sous la pluie, comme souvent ; Stern travaille au cimetière, dans lequel on enterre les morts dans les caveaux, en hauteur, pour éviter de voir flotter des cercueils les jours de plus grande pluie ou d’ouragan. Un travail tranquille. Une petite paie mise patiemment de côté, à la banque.

C’est là que cette vie bien réglée bascule, lors d’un dépôt. Il est témoin d’un hold-up au cours duquel le directeur est tué par les braqueurs. Quelques heures plus tard, la police arrête trois italiens dont elle a décidé qu’ils sont coupables. Stern unique témoin, doit les identifier. Mais Stern est ce qu’il est. Pas un cowboy sans peur et sans reproche, mais un petit homme sec et droit, à qui il reste peu si ce n’est la morale, la probité et quelques principes inamovibles. Stern n’est pas un délateur prêt à des compromissions pour assurer le calme de la ville en accusant de faux coupables. Refusant de signer une déposition accusant les trois italiens pris au hasard, il devient à son tour suspect, est arrêté et s’enfuit avec le plus jeune. La suit et la fin sont tristement prévisibles.

Les auteurs, au travers de ce personnage atypique, nous montrent les Etats-Unis dans leurs éternelles contradictions. Le pays ou tout le monde peut réussir, mais surtout si on est protestant et blanc (WASP). Car au quotidien, c’est le racisme populaire qui prévaut contre les noirs, les immigrés, tout ce qui fait peur, parce qu’il est étranger, différent, qu’il met peut-être en péril le peu que les colons ont acquis dans cet eldorado dans lequel ils ont surinvesti.

Le dessin est au diapason du personnage. Loin des grands effets, il décrit, sans être excessivement réaliste, le quotidien, les hommes et leurs sentiments, lisibles sur leurs visages, dans une atmosphère colorée sombre et pluvieuse, dans le dédale de ces rues misérables et boueuses. On est loin du far West maintes fois sublimé, des grands espaces, des chevaux, et des justiciers à la gâchette rapide. Et c’est ce qui fait la force de la série, loin du trompe l’œil d’Hollywood, montrer la vraie vie, aussi dangereuse, des premiers immigrants américains.

Une fois de plus les auteurs prennent le contrepied des récits habituels de cowboys pour montrer le racisme ordinaire sévissant à la Nouvelle Orléans, où la peur du désordre prime sur la justice.

En bref

Une fois de plus les auteurs prennent le contrepied des récits habituels de cowboys pour montrer le racisme ordinaire sévissant à la Nouvelle Orléans, où la peur du désordre prime sur la justice.

7
Positif

originalité du propos

Personnage attachant

dessin sensible

Negatif

vedge Suivre vedge Toutes ses critiques (2698)
Autres critiques de Stern
7
Stern T.4

Stern T.4 Staff

Lire la critique de Stern T.4

7
Stern T.3

Stern T.3 Staff

Lire la critique de Stern T.3

Boutique en ligne
16,95€
Boutique en ligne
16,95€
Boutique en ligne
16,95€
Boutique en ligne
16,95€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)