10

Critique de Eden of the East - Intégrale des films

par Leif le mer. 14 sept. 2011

Rédiger une critique
La boucle Eden est bouclée. Et bien bouclée. Et même mieux que bien bouclée. Echaudé par les critiques anglophones qu'on peut parcourir sur le web, et par les facilités scénaristiques de la série, j'ai abordé ce binome à pas feutrés, et n'en ai été que plus agréablement surpris (et plus irrémédiablement conquis). Soyons clairs ici : tout ceux pour qui Eden of the East, c'est Death Note avec des téléphones portables, Jason Bourne dans un film de Mamoru Oshii "et-comment-c'est-trop-bien-il-y-a-même-des-missiles" risquent d'être désappointés. Les films confirment ce que la série TV laissait pressentir : le propos et la force de l'oeuvre, ce ne sont pas ses conspiration et ses "noblesse oblige", mais l'approche unique qui a été choisie pour les traiter, à savoir un scénario immense vu par le petit bout humain de la lorgnette. Cela permet de passer d'autant plus facilement sur les quelques aspects bancals de l'intrigue à tiroirs, pour se concentrer sur l'Eden-au-delà-de-l'Eden. En d'autres termes : ceux qui ont apprécié la série pour tous les atypismes narratifs qui en font une oeuvre à part dans un océan de redites devraient se régaler. Ceux qui ont apprécié la série pour son téléphone magique, sa chasseuse de petits soldats, ses trois dérapages en scooter et ses NEET tous nus sur le toit devraient s'ennuyer ferme. De mon point de vue, le contrat est rempli, Eden of the East a été un sauveur brillant, inattendu et réjouissant. Noblesse oblige.

En bref

10
Leif Suivre Leif Toutes ses critiques (79)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Boutique en ligne
0,00€
Boutique en ligne
0,00€
Boutique en ligne
0,00€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)