6

Critique de L'or des belges #2

par vedge le lun. 16 oct. 2023 Staff

Rédiger une critique
Emancipation

Ce diptyque part d’une base réelle, à savoir le parcours long et difficile (17 mois) suivi par l’or de la Belgique pour rallier l’Allemagne nazi. Confié en 1939 à la Banque de France, il est déplacé à Dakar avec l’or de la France et de la Pologne lors de la déroute de l’armée Française. S’ensuit la partie plus romancée, où un militaire français refusant la défaite, plus proche de De Gaulle que de Pétain donc, et des espions belges essaient de remettre là-dessus, chacun pour le compte de son gouvernement entré en résistance. Vient s’ajouter un groupe d’autochtones africains, commandés par le fils d’un cheik qui prévoit de subtiliser l’or pour la libération et l’émancipation de son peuple. De train en pirogues, de pirogues en camions, l’or voyage doucement des ces contrées arides, retardé aussi par les sabotages successifs d’un espion infiltré. On a un peu de mal à savoir qui est qui, mais on voit rapidement ce qui les mènent, ordre, obéissance ou quête de la liberté. Le dessin est réaliste, tant dans le trait que le choix des couleurs. Le découpage est classique, tout en donnant du rythme au récit.

Une part cachée de l’histoire de la deuxième guerre mondiale, mise au-devant de la scène sous forme d’aventures africaines romancées où chaque personnage souhaite récupérer l’or non pour son propre profit mais pour son pays ou son continent.

En bref

Une part cachée de l’histoire de la deuxième guerre mondiale, mise au-devant de la scène sous forme d’aventures africaines romancées où chaque personnage souhaite récupérer l’or non pour son propre profit mais pour son pays ou son continent.

6
vedge Suivre vedge Toutes ses critiques (2702)
Boutique en ligne
16,95€
Boutique en ligne
16,95€
Boutique en ligne
16,95€
Boutique en ligne
16,95€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)