6

Critique de In Memoriam #2

par vedge le mer. 18 oct. 2023 Staff

Rédiger une critique
Chacun cherche son chat

Paris a été détruit par une explosion produite, vraisemblablement, par des magiciens. Car dans l’univers terrestre proposé par les auteurs, les humains classiques, sans pouvoir, font appel aux magiciens pour régler leurs problèmes capillaires, de fertilité, ou de m2. Dans le monde post-explosion, la magie n’existe plus, reste seulement ici et là, quelques artéfacts magiques, revendus à prix d’or au marché noir, et qui fonctionnent quand ils en ont envie.

C’est dans ce contexte qu’apparaissent deux bad magiciens qui, bizarrement, ont conservé leurs pouvoir et sont à la recherche d’une jeune fille. Dans cette quête, ils torturent et tuent une policière sous les yeux de sa compagne, policière elle aussi. S’ensuit une course poursuite où poursuivants et poursuivis, la policière et son indic pseudo magicien, et les deux vilains, s’entrecroisent, avec au cœur de l’intrigue, le mystère de la jeune fille protégée par son chat mutant.

Entre comics et manga, le dessin contemporain virevolte, multipliant les propositions de mise ne page, les couleurs sur-vitaminées et les onomatopées expressives. Parfois un peu trop, à mon sens, dans ce deuxième tome où l’esbrouffe de la forme fait parfois perdre le fond.

Reste un récit fantastique prenant, où magie et enquête policière s’entremêlent dans un récit et une atmosphère dessinée sur-vitaminée.

En bref

Reste un récit fantastique prenant, où magie et enquête policière s’entremêlent dans un récit et une atmosphère dessinée sur-vitaminée.

6
Positif

contexte, scénario

Negatif

le dessin en fait parfois un peu trop

vedge Suivre vedge Toutes ses critiques (2703)
Autres critiques de In Memoriam
Boutique en ligne
15,50€
Boutique en ligne
15,50€
Boutique en ligne
15,50€
Boutique en ligne
15,50€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)