4

Critique de Top BD #30

par Le Doc le mar. 28 nov. 2023 Staff

Rédiger une critique
Shattershot !

Le numéro 30 de la collection TOP BD regroupe les annuals mutants de l'année 1992, une histoire complète imaginée par Fabian Nicieza, le scénariste de X-Force qui allait ensuite devenir celui de la série X-Men. Comme souvent dans les années 90, le crossover annuel touchait quatre titres, ici X-Men, Uncanny X-Men, X-Force et X-Factor. Cela fait beaucoup de pages pour une histoire sur le Mojoworld...beaucoup trop même. J'aime bien ce genre d'aventures dimensionnelles quand elle sont menées sur un ton léger, en back-up ou en one-shot comme lors des premières apparitions des X-Babies. Mais Mojo peut se révéler assez ennuyeux quand il est surexploité en perdant son aspect satirique...

Shattershot s'intéresse principalement à Arize, le généticien vu pour la première fois dans la mini-série Longshot de Ann Nocenti et Arthur Adams. Après avoir travaillé pour Mojo, Arize a rejoint les esclaves rebelles. Pour ne plus créer de soldats pour Mojo, Arize s'est enfuit vers la Terre. Blessé et amnésique, il est aidé par les X-Men qui affrontent l'unité de récupération envoyée par Mojo. Les péripéties sont répétitives puisque dans l'annual de Uncanny X-Men, c'est l'équipe or qui apporte son soutien à Arize face à une autre équipe de récupération, les Sponsors de la Mort qui ont l'air de sortir tout droit d'une soirée sadomaso.

Remis sur pied, Arize décide de s'éloigner pour étudier cette notion inconnue du monde de Mojo qu'est le bien (vaste sujet !). Mais il ne peut échapper à son passé car Spirale est sur ses traces...une bonne façon d'impliquer X-Factor vu les liens entre la guerrière et Val Cooper. Après l'inévitable baston, Spirale s'allie avec Arize pour retourner sur le Mojoworld et précipiter l'arrivée du messie qui brisera le cycle de souffrances des esclaves (on devine qu'il s'agit de Shatterstar)...et tout ceci se termine dans un x-trêmement confus annual d'X-Force se déroulant dans un futur possible après des décennies de combats résumées par les récitatifs...

Saga chaotique et ennuyeuse, Shattershot se distingue surtout par sa partie graphique qui permet de retrouver des "travaux de jeunesse" de Jae Lee, Joe Quesada et Greg Capullo avant l'évolution de leurs styles (avec pour ma part une petite préférence pour Joe Q). Le premier chapitre est l'occasion d'une sorte de jam session, plusieurs dessinateurs se succédant sur un découpage de Jim Lee. Le résultat est inégal mais il y a des noms intéressants comme P. Craig Russell, Brian Stelfreeze, Capullo, Mark Texeira, Adam Hughes ou encore Stuart Immonen et vu les dates, ces deux derniers signaient certainement leurs premières pages pour un comic-book Marvel...

En bref

4
Le Doc Suivre Le Doc Toutes ses critiques (1543)
Autres critiques de Top BD
6
Top BD T.42

Top BD T.42 Staff

Lire la critique de Top BD T.42

5
Top BD T.43

Top BD T.43 Staff

Lire la critique de Top BD T.43

Laissez un commentaire
Commentaires (0)