8

Critique de Unsung Cinderella #3

par Tampopo24 le ven. 29 déc. 2023 Staff

Rédiger une critique
Quand le cancer débarque

Après deux tomes consacrés à plein de petits cas différents, en voici un qui s'attarde longuement sur un thème important : la fin de vie. Un sujet dur mais nécessaire traité avec humanité.

Notre héroïne Aoi n'a encore jamais été confronté à la mort dans son travail. Bien que passant de temps en temps aux urgences, elle est plus souvent appelé en pédiatrie que dans tout autre service, alors quand arrive une adolescence en souffrance psychologique à cause du cancer de son grand-père ses supérieurs voient l'occasion de lui faire acquérir un peu d'expérience.

Après un premier chapitre dans la lignée des précédents, traitant de la grippe, fléau universel où patients et praticiens réagissent tous pareils, les auteurs se tournent vers un cas plus lourd dont il sera question sur l'ensemble du volume. Mais pour terminer sur le chapitre grippe, j'ai à nouveau beaucoup aimé qu'on prenne en compte les peurs des patients, le questionnement sur les effets secondaire et le ravage de cette terrible évolution médiatique qu'on subit. C'était top !

Cependant, c'est l'histoire de la famille de Juri qui m'a pris aux trippes cette fois. Quand Juri arrive à l'hôpital, c'est parce qu'elle souffre de troubles alimentaires, un sujet qui me parle. J'ai beaucoup aimé la sincérité et le sérieux avec lequel le sujet est traité. On ne cherche pas à faire culpabiliser la patiente ou à prendre ça à la légère, mais on en cherche les causes et elles sont complexes comme toujours. Ce volet sur la santé mentale et le rôle de la vie extérieur, du quotidien et de notre entourage dessus était juste et passionnant.

Ce n'est cela dit pas encore là que l'émotion m'a le plus saisit, non, c'est avec la découverte du cancer du grand-père de Juri. Avec cette nouvelle, on suit tout le parcours d'une famille face à ce drame : de l'annonce, au déni, en passant par le secret, le traitement et j'en passe. Aoi se retrouve totalement impliquée dans tout cela suite à la relation qu'elle a nouée avec Juri et l'envie d'en apprendre plus pour pouvoir l'accompagner, telle l'aidante qu'elle a envie d'être. C'était poignant et en même temps très humain, ne jouant jamais arbitrairement sur le pathos. On comprend les réticences du fils à se confronter à la réalité, la colère de la petite-fille face au secret et au mensonge, les doutes du grand-père face à la médication agressive. 

C'est encore une fois avec beaucoup d'honnêteté que le cas est abordé. Les auteurs nous expliquent parfaitement les différents types de soins possibles, la façon dont ceux-ci sont choisis, la part du patient et de la famille, les conséquences et effets secondaires, etc. On ne nous présente pas la médecine comme de la magie mais comme un moyen d'accompagner au mieux. C'est douloureux mais beau et juste. J'ai vraiment aimé accompagner cette famille dans ces instants et j'ai appris beaucoup de choses de manière simple et directe, avec la juste dose d'émotion, le tout en voyant également grandir notre héroïne Aoi aux côtés de qui on se met. Un très très beau tome. 

En bref

Unsung CInderella est vraiment un titre plein de soin et de bienveillance. Après des premiers tomes peut-être un peu criard, il se pose ici avec douceur et humanité pour se pencher sur le cas des soins de cancérologie et de fin de vie. Un sujet complexe, richement mis en scène ici, toujours avec justesse, sans en faire trop grâce à un cas très poignant à suivre. Un fort bel exemple de narration tout en émotion sans en faire trop.

8
Positif

Continuer à suivre une héroïne qui grandit humainement et dans son métier

Le cas universel de la grippe

Une histoire au long cours sur le tome pour mieux développer l'émotion

La belle histoire de la famille de Juri

La justesse sur les maladies mentales

Negatif

Tampopo24 Suivre Tampopo24 Toutes ses critiques (1730)
Autres critiques de Unsung Cinderella
Boutique en ligne
6,95€
Boutique en ligne
6,95€
Boutique en ligne
6,95€
Boutique en ligne
6,95€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)