7

Critique de Daredevil #12

par Le Doc le mar. 16 janv. 2024 Staff

Rédiger une critique
Aveugle dans une Terre Sauvage !

La carrière de John Romita Sr a toujours été liée à Marvel Comics et ce dès ses débuts alors qu'il n'avait pas encore 20 ans. Après avoir fait le ghost artist (non crédité, donc) pour un autre dessinateur, il a enchaîné les pages sur tous les genres, du western à la guerre en passant par l'horreur, les romance comics et les épisodes de Captain America période "casseur de communistes". Romita est ensuite passé chez DC dans la deuxième moitié des années 50, en travaillant presque exclusivement sur des romance comics. Il en a tellement fait qu'il a fini par être lessivé et dans les sixties, il a décidé de se tourner vers la publicité. C'est là que Stan Lee l'a à nouveau attiré vers les comics...mais JR Sr lui a annoncé qu'il souhaitait juste se contenter de l'encrage et c'est ce qu'il a fait dans un premier temps, en embellissant un Avengers de Don Heck. 

Peu de temps après, Stan cherchait un nouveau dessinateur pour Daredevil après le départ de Wally Wood. Dick Ayers fut son premier choix mais le résultat ne lui a pas plu. Il s'est alors tourné vers John Romita. Pour que Romita soit à l'aise avec le style Marvel, Stan a demandé à un Jack Kirby à la rapidité légendaire de fournir des esquisses pour les #12 et 13 de Daredevil. Romita a souvent mentionné en interview que sa splash-page pour l'ouverture de Daredevil #12 (aussi belle soit-elle) était un peu trop statique, plus adaptée à sa période romance. Les layouts du King Kirby lui ont appris à apporter un peu plus de dynamisme à des scènes en apparence aussi simples qu'un changement de costume avant que DD s'élance par la fenêtre pour traverser la ville. Au bout de deux mois, Romita avait repris goût aux dessins et à partir du #14, il est crédité en solo à la partie graphique. Les ventes avaient remonté et il se serait bien vu rester un peu plus longtemps...jusqu'à ce que Stan Lee lui annonce que Amazing Spider-Man avait besoin d'un nouveau dessinateur après le départ de Steve Ditko...

Et l'histoire de ces #12 à 14 dans tout ça ? Arc narratif en trois parties, Aveugle dans une Terre Sauvage débute par un Matt Murdock prenant un congé du cabinet d'avocats dans le but d'oublier ses sentiments pour Karen Page. Sa croisière se passe mal car le bateau est attaqué par une bande de pirates commandée par un certain Parnival Plunder, alias le Plunderer (Le Pillard en V.F.). Matt se change en DD pour arrêter les pirates mais il est fait prisonnier. Pendant ce temps, Ka-Zar, le seigneur de la Terre Sauvage (un des premiers personnages Marvel réintroduit à l'époque moderne quelques mois plus tôt dans X-Men #10), suit les traces d'une tribu de guerriers jusqu'à Skull Island, qui se trouve être le repaire de Plunder (et pas l'habitat naturel d'un certain gorille géant). Le clash ne tarde pas à se produire entre tout ce petit monde...et on apprend alors que le Pilleur n'est autre que le frère de Ka-Zar, dont le véritable nom est Kevin Plunder...

Cette aventure sert surtout à développer Ka-Zar, à enrichir son passé avec de nouveaux détails comme son héritage familial autour d'une découverte de son père dont Parnival veut s'emparer dans sa lutte pour le pouvoir. La série de l'Homme sans Peur avait encore du mal à trouver une direction et je trouve même la présence de Daredevil interchangeable, un autre héros aurait aussi bien fait l'affaire. Mais même si la construction de l'intrigue est un peu bordélique (les auteurs ne savent pas trop quoi faire de Plunder, qui change régulièrement de garde-robe en passant de pirate à comte d'un château gothique à super-vilain au costume flashy), les rebondissements ne manquent pas et l'action est punchy avant une dernière page au feeling très romance comics (on ne se refait pas) réunissant enfin Matt, Karen et Foggy après toutes ces péripéties...


En bref

7
Le Doc Suivre Le Doc Toutes ses critiques (1579)
Autres critiques de Daredevil
Boutique en ligne
95,00€
Boutique en ligne
95,00€
Boutique en ligne
95,00€
Boutique en ligne
95,00€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)