7

Critique de Un hommage à Lucky Luke #4

par vedge le jeu. 1 févr. 2024 Staff

Rédiger une critique
Les enfants terribles

Après Tif & Tondu, Blutch (pseudo choisi en référence aux tuniques bleues, de son vrai nom Christian Hinckel) s’attaque à une autre référence de la BD : Lucky Luke. Il propose un hommage qui respecte les codes de la série mais apporte sa touche personnelle dans les sujets traités mais prend une juste distance par rapport à l’œuvre originelle.

Lucky Luke attrape incidemment un jeune garçon qui tentait de voler son cheval. Sur ce, s’éloignant de la ville, il tombe que deux jeunes enfants semblant abandonnés. N’écoutant que son bon cœur, il s’en occupe. Bien mal lui en prend, puisque ces deux petits monstres vont lui mener une vie plus dure que tous les bandits à l’Ouest du Pécos. S’ensuivent des aventures enlevées, avec des dialogues pleins d’humour et un rythme soutenu. Entre un shérif mollasson, des villageois, hommes et femmes, de bonne mœurs, on va de bagarre en poursuite, avec quelques intermèdes revenant au comportement odieux, mais terriblement amusant des deux enfants, sœur et frère. Mention spéciale pour la pancarte « d’accueil » des villes qui rivalisent de petits mots gentils pour accueillir les étrangers. A la fin du récit tout rentre dans l’ordre, enfin presque, mais de façon joyeuse.

Un cowboy à qui il tarde de redevenir solitaire, dès qu’il aura pu rendre deux enfants terribles à leurs parents, dans une BD vive, amusante, qui revisite avec sincérité et bonheur l’univers de Lucky Luke.

En bref

Un cowboy à qui il tarde de redevenir solitaire, dès qu’il aura pu rendre deux enfants terribles à leurs parents, dans une BD vive, amusante, qui revisite avec sincérité et bonheur l’univers de Lucky Luke.

7
Positif

histoire originale

Réinterprétation, pas copie.

Negatif

vedge Suivre vedge Toutes ses critiques (2698)
Autres critiques de Un hommage à Lucky Luke
Boutique en ligne
13,00€
Boutique en ligne
13,00€
Boutique en ligne
13,00€
Boutique en ligne
13,00€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)