8

Critique de Le chien gardien d'étoiles

par Tampopo24 le lun. 19 févr. 2024 Staff

Rédiger une critique
Réédition d'un manga sociétal culte

Titre devenu culte avec le temps, il était indisponible depuis un petit moment. Je salue donc l'initiative de Pika de le rendre à nouveau disponible, qui plus est dans une édition intégrale intégrant sa collection "Graphic" bien plus qualitative que la "Masterpiece". L'objet est donc parfait pour découvrir cette oeuvre particulièrement émouvante. 

Paru pour la première fois en 2009 au Japon, Le chien gardien d'étoiles remporte d'emblée le prix du jury du Japan Media Arts Festival, ce qui l'auréole aux yeux de la critique. Il a ainsi droit à un second volume 2 ans plus tard, et c'est la réunion des deux que nous pouvons découvrir ici, enrichie d'un épilogue inédit et d'une couverture réalisée exprès pour cette édition, les anciennes couvertures étant insérée en pages couleur à l'intérieur. Parfait.

Pourquoi un tel succès ? Le texte et le trait sont pourtant fort simples, résultant d'un auteur, certes non débutant, mais sans vive reconnaissance auparavant, en dehors d'une précédente série Paji qui a été adaptée en série télé. Il avait l'habitude auparavant de produire plutôt des séries légères et sans synopsis et c'est alors qu'il peinait à se renouveler qu'il a eu l'idée d'une histoire sociétale vue à travers les yeux d'un chien. Bingo ! 

Le chien gardien d'étoiles est donc une sorte d'anthologie fix-up où l'on suit des duos qui peuvent sembler banal de maître(sse) et leur chien(ne) mais qui ont tous une vie pas facile derrière. Il y a l'homme malade qui a perdu sa famille, la mamie aux envies suicidaires qui vient en aide à plus malade qu'elle avec la chienne qu'elle trouve ou le petit garçon délaissé et maltraité par sa mère. Trois portraits que l'auteur prend le temps de faire et qu'il fait se répondre dans l'univers qu'il a imaginé entre ville et campagne, où leur chagrin aura la place de s'exprimer et où leur guérison pourra trouver son chemin. 

Avec de telles intrigues de départ, on pourrait s'attendre à quelque chose de misérabiliste et je m'attendais d'ailleurs à sortir les mouchoirs vu ce qu'on m'en avait dit. J'ai au contraire trouvé ces histoires certes émouvantes mais jamais trop. On ne tombe pas dans le pathos à outrance à faire pleurer dans les chaumières. Pourquoi ? Parce qu'on est avec des personnages qui tombent mais se relèvent. La première histoire est peut-être quand même celle qui va le plus loin qui est la plus dure, mais il y a une réelle beauté dans la relation entre le chien et son maître qui m'a fait chaud au coeur malgré les circonstances. Dans la seconde, voir cette mamie prendre le taureau par les cornes et abandonner ses idées noires pour s'occuper de quelqu'un m'a semblé être une belle preuve de courage. Courage que j'ai retrouvé dans le parcours de ce petit garçon qui vaille que vaille lutte pour survivre. Alors non, je n'ai pas pleuré, leur force de caractère m'a au contraire semblé admirable.

Takashi Murakami s'est ainsi livré à un superbe exercice de style, mélangeant histoires personnelles aux tonalités dramatiques et très belles rencontres. La description des relations de chacun d'eux avec leur chien(ne) m'a fait chaud au coeur. J'ai adoré la façon dont cela permet de peindre notre société en regard. Il y a d'abord cette famille qui se délite sous les yeux de ce chien, qui comme son maître, ne comprend pas ce qui lui arrive. C'est d'une tristesse et j'ai été d'une colère contre cette situation horrible. Il y a ensuite, une réflexion fort intéressante et pertinente sur les gens qui vivent seuls et qui ont du mal à tendre la main ou à saisir celle qu'on leur tend, ce qui est à nouveau fort intéressant dans notre société de plus en plus égocentrique. Ça fait réfléchir sur ce qu'on doit changer et sur la puissance du lien avec les animaux qui nous fait nous rendre compte de cela. Enfin, la question des enfants maltraités est au coeur du dernier chapitre et on ne peut qu'être révolté de la situation de ce dernier, qui heureusement va se trouver une autre famille, une famille de coeur, avec ses nouveaux compagnons, humains et non. L'auteur prétexte donc à merveille chaque rencontre pour dénoncer une société vraiment bancale et parfois inhumaine envers certains d'entre nous, ce qu'il faut corriger. 

Reste un dernier point, qui explique pourquoi je n'ai pas eu de coup de coeur malgré ces belles qualités : la mise en scène graphique et les dessins. Je n'ai pas adhéré à ceux-ci. Ils n'ont pas réussi à me transmettre l'émotion suffisant pour me transporter et transformer l'essai. Ils ne sont pas pour autant passe partout, ils viennent du travail de l'auteur sur les yonkama et les titres "non scénarisés" qu'il faisait auparavant, donc il y a sa touche, mais une touche peut-être trop proche de l'humoristique et du tranche de vie pour moi, qui n'a pas fonctionné. A l'inverse dans le même crédo ceux de Fumiyo Kouno avec leur air pur et enfantin me touchent infiniment plus. Ici, ça n'a pas fonctionné et j'ai trouvé leur mise en scène archi classique en plus, sans le moindre grain de folie ou une quelconque prise de risque. C'était un peu fade pour moi. (Les goûts, les couleurs...)

En bref

Je comprends désormais pourquoi on me parlait tant du Chien gardien d'étoiles, ce sont d'émouvantes histoires venant remuer au fond de nous ce que notre société peut incarner de plus triste mais porteuse également d'un message d'espoir grâce aux relations qu'on peut nouer du fond du coeur et qui aident à se relever. Les belles rencontres humaines et canines de ce tome en sont l'exemple et ça fait chaud au coeur. Ce fut donc un beau récit poignant auquel il a juste manqué une touche graphique plus forte pour moi pour réellement m'emporter.

8
Positif

Des histoires poignantes

Des critiques sociétales puissantes

De belles rencontres humaines et canines émouvantes

Un joli agencement de l''ensemble des histoires entre elles

Une belle édition

Negatif

Des dessins un peu fades, sans prise de risque

Tampopo24 Suivre Tampopo24 Toutes ses critiques (1637)
Autres critiques de Le chien gardien d'étoiles
Boutique en ligne
20,00€
Boutique en ligne
20,00€
Boutique en ligne
20,00€
Boutique en ligne
20,00€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)