8

Critique de The Blue Flowers and The Ceramic Forest #2

par Tampopo24 le dim. 25 févr. 2024 Staff

Rédiger une critique
Cuisson lente

Mais quel plaisir vraiment de retrouver à la fois Yuki Kodama et l'émotion de ses histoires et une comédie romantique mettant en scène des personnages adultes. The Blue Flowers and the ceramic forest est vraiment la lecture que je n'attendais pas et je suis ravie de tomber dessus.

Comme L'amour est dans le thé, mais dans un registre plus sérieux et dramatique, nous avons là sur le marché français, enfin des romances qui s'adressent à un public adulte et surfent sur le succès de ce genre ces derniers temps. Ça fait plaisir. Mais résumer The Blue Flowers à cela serait un peu juste. C'est également une très belle histoire tranche de vie, mettant magnifiquement en valeur, à l'image de ces couvertures aux motifs changeants, la passion des héros pour la céramique. Et j'avoue que j'adore leur duo ! 

Tandis que les éléments pour une romance slow burn sont enclenchés et que l'autrice développe joliment, en prenant son temps, le passif de chacun, nous assistons aussi à un beau rapprochement sous l'égide de leur passion commune : la céramique. J'ai adoré voir leur duo chien-chat entamer un rapprochement sous prétexte d'un festival puis d'un concours. Leurs deux visions de leur art se complètent bien au final et leurs réalisations sont ainsi splendides ! J'ai été fascinée par la forme donnée à leur première création mais également par la variété des motifs. J'ai été émue par la passion de Tatsuki pour le tourage et la forme qu'il donne à ses objets, ce qui s'est accentué lors de leur seconde réalisation commune. Bref, c'est un duo qui professionnellement marche très bien pour moi.

Mais c'est également un duo qui commence à fonctionner plutôt bien personnellement également. L'autrice use avec astuce et finesse de certains schémas scénaristiques bien connus des amateurs de romances, pour rapprocher ses personnages et leur offrir l'occasion de s'ouvrir. Nous assistons ainsi entre émotion et tendre humour, à un très beau moment confession de la part de Tatsuki, qui explique bien pourquoi il est ainsi. Et ensuite, nous assistons peu à peu à un rapprochement entre eux avec des petites scènes basiques de la vie en atelier, mais où on voit une complicité nouvelle. Charmant. 

En bref

Dans ce mélange d'artisanat d'art et de comédie romantique, en prenant son temps, l'autrice nous offre la rencontre et le portrait d'un fort joli duo d'artistes qui aurait tout pour s'entendre. C'est beau, c'est plein d'amour pour la céramique et c'est poignant aussi au vu de leurs parcours. C'est un bien joli retour tout en émotion pour Yuki Kodama et je remercie Mangetsu d'avoir redonné sa chance à cette belle figure du shojo/josei manga.

8
Positif

La beauté des couvertures et leurs motifs en écho avec l'histoire

Une romance slow burn en train de naître

Une belle maitrise des codes de la comédie romantique au service d'un doux scénario

Un rapprochement professionnel et artistique

Des révélations sur le passé de chacun et une nouvelle complicité

De très beaux passages sur la céramique

Negatif

Toujours ce prix qui fait mal...

Tampopo24 Suivre Tampopo24 Toutes ses critiques (1632)
Autres critiques de The Blue Flowers and The Ceramic Forest
Boutique en ligne
8,20€
Boutique en ligne
8,20€
Boutique en ligne
8,20€
Boutique en ligne
8,20€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)