7

Critique de Daredevil #153

par Le Doc le mar. 27 févr. 2024 Staff

Rédiger une critique
Trahison !

Après le départ de Marv Wolfman au #143, Gerry Conway a fait un très bref retour sur la série Daredevil en co-signant les deux numéros suivants avec Jim Shooter. Shooter a ensuite pris les commandes en solo pour un court run qui s'est conclu au #151 sur lequel il a passé le relais à son remplaçant, Roger McKenzie. Un numéro important puisque Heather Glenn, la petite amie du héros, y découvre le secret de la double identité de Matt...une révélation qui n'arrive pas à un bon moment puisque Heather apprend le suicide en prison de son père Maxwell. Et comme Daredevil avait mis l'ancien homme d'affaires derrière les barreaux (Maxwell Glenn était en fait sous l'influence de l'Homme-Pourpre), Heather rend Matt responsable de la mort de son père.

C'était le début d'une intrigue en plusieurs parties impliquant l'Homme-Pourpre, plusieurs super-vilains (et pas que ceux faisant partie de la galerie d'adversaires de Daredevil) et l'enlèvement d'Heather Glenn. Dans le #153 dessiné par Gene Colan (l'artiste emblématique de la première période de la série était lui aussi de retour pour un court passage, quatre numéros avant l'arrivée d'un petit jeune appelé Frank Miller), DD se rend en toute urgence vers l'appartement de Heather après son appel à l'aide et y tombe sur Mr Hyde et le Cobra.

L'épisode est presque entièrement tourné vers l'action, la baston est musclée et tendue et si Daredevil rend d'abord coup pour coup, son état physique (il sortait d'un affrontement contre le Paladin dans le #152) fait qu'il n'arrive pas à tenir sur la longueur et perd ce premier round. Le Cobra et Mr Hyde emportent alors un DD inanimé avec eux, sous les yeux de la police et d'un nouveau personnage qui allait prendre de plus en plus d'importance au fil des mois...

Daredevil #153 marque en effet la toute première apparition du tenace reporter Ben Urich (les premières scènes sont racontées de son point de vue), dont l'aspect débraillé (mal rasé, cheveux ébouriffés) est bien rendu par le trait de Gene Colan et l'encrage de Tony De Zuniga.

En bref

7
Le Doc Suivre Le Doc Toutes ses critiques (1580)
Autres critiques de Daredevil
Boutique en ligne
95,00€
Boutique en ligne
95,00€
Boutique en ligne
95,00€
Boutique en ligne
95,00€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)