8

Critique de Daredevil #179

par Le Doc le jeu. 21 mars 2024 Staff

Rédiger une critique
Mon nom est Ben Urich. Je suis reporter. Ceci est mon histoire.

Comme on l'a notamment vu dans Daredevil #176 et 178, Frank Miller n'était pas contre le fait de glisser des touches de légèreté dans ses histoires...par contre à partir du #179, le ton se durcit. Dans ce numéro, le scénariste/dessinateur fait de Ben Urich le narrateur. Le reporter du Daily Bugle poursuit son enquête sur Randolph Cherryh, le candidat à la mairie contrôlé par la pègre. Ben sait qu'il se rapproche dangereusement de la vérité quand son indic est assassiné par Elektra dans la noirceur d'une salle de cinéma miteuse. Même si cette rencontre lui a filé une trouille de tous les diables (moment de tension très bien orchestré par Miller et Janson), Ben n'abandonne pas son sujet pour autant. La suite, toujours aussi efficace, le voit faire équipe avec Daredevil pour mettre la pression sur Cherryh.

Alors que Matt doit le quitter pour assurer sa fonction d'avocat, Ben reste dans les environs et se met en planque. Il photographie l'arrivée du Caïd et est intrigué par la présence d'une clocharde qui tente de s'approcher du restaurant dans lequel Fisk a fixé un rendez-vous avec Cherryh. Il prend la photo de la pauvre femme qui est dans un sale état. Quelques heures plus tard, Ben Urich doit à nouveau quitter sa femme pour suivre une piste. Il donne l'info à Daredevil qui pénètre dans un immeuble d'où il ressort aussitôt, projeté à travers la fenêtre par Elektra. La fin du #179 est un combat aussi intense que violent entre les deux anciens amoureux. Un dernier acte prenant à l'issue duquel Ben, témoin de la scène, ne sort également pas indemne...

Mais ce ne sont pas quelques blessures qui arrêteront DD et Ben, surtout quand ce dernier reconnaît enfin le visage de la SDF...il s'agit de Vanessa Fisk, présumée morte depuis plusieurs mois. Cette intrigue avait été en grande partie charcutée lors de la première publication de ces épisodes dans Strange (les #179 et 180 avaient en effet été découpés pour ne former qu'un seul chapitre), les lecteurs de l'époque n'avaient donc pas été témoins du combat de Daredevil pour récupérer Vanessa, devenue l'esclave du "Roi des Egouts", albinos obèse régnant sur un royaume d'immondices et de pauvres âmes rejetées par la société.

L'ensemble est très bien ficelé et j'aime beaucoup le duo formé par le héros et le journaliste qui connaît son secret. L'affrontement se déroule parallèlement à la nuit de l'élection, riche en rebondissements que Miller illustre  comme il sait bien le faire par l'intermédiaire des flashs infos retransmis à la télévision. Daredevil utilise alors son moyen de pression après avoir sauvé Vanessa Fisk. Pour récupérer sa femme, le Caïd renonce à son pion placé à la mairie...mais pour ne pas perdre la face, il ordonne à Elektra de tuer une personne très proche de Matt Murdock....

En bref

8
Le Doc Suivre Le Doc Toutes ses critiques (1580)
Autres critiques de Daredevil
Boutique en ligne
95,00€
Boutique en ligne
95,00€
Boutique en ligne
95,00€
Boutique en ligne
95,00€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)