8

Critique de Daredevil #183

par Le Doc le sam. 23 mars 2024 Staff

Rédiger une critique
Un jeu d'enfant...

Alors qu'il avait quitté la série Daredevil au #166, le nom du scénariste Roger McKenzie réapparaît dans les crédits du #183. C'est parce que le diptyque formé par les #183 et 184 réutilise une histoire rejetée juste avant que Frank Miller prenne les commandes du titre, le sujet ayant visiblement été jugé trop sensible (la drogue et ses effets dévastateurs, principalement sur la jeunesse, le #183 s'ouvrant sur la vision difficile d'une écolière victime d'une overdose). Sans surprise, ce court arc avait été aussi écarté de Strange par Lug et Semic a attendu dix ans pour le publier dans un Strange Spécial Origines (avec en complément une courte histoire de DD joliment dessinée par Paul Smith, qui débute assez tristement avant de se terminer sur une lueur d'espoir). 

De l'espoir, il n'y en a pas vraiment dans les #183 et 184 de Daredevil. L'enquête du justicier sur le trafic de drogue est compliquée par les méthodes expéditives du Punisher, évadé de prison grâce à l'aide d'un agent du gouvernement (qui aurait bien voulu effacer les traces de ce deal mais ça c'est retourné contre lui), et par les interventions du frère de la première victime, bien décidé à venger sa soeur. Miller et Janson traitent très efficacement des conséquences dramatiques d'actes criminels qui détruisent aussi bien des vies que des familles entières...et même si justice est rendue à la fin, la case qui voit le petit Billy s'éloigner vers une vie triste et des parents qui se déchirent est amère. 

La première rencontre entre Daredevil et le Punisher se déroule comme on pouvait s'y attendre compte tenu des méthodes opposées des deux justiciers. DD n'arrive pas à empêcher le Punisher de battre un informateur et pour l'empêcher de s'enfuir, il ira jusqu'à utiliser une arme à feu pour blesser Castle, ce qui étonne de la part du héros mais la scène colle bien à l'ambiance glauque et désespérée du récit. 

Frank Miller continue également de développer le subplot qui voit Heather Glenn aux prises avec le conseil d'administration de l'entreprise de feu son père. Heather ne veut pas que son héritage lui échappe mais elle se retrouve souvent seule et alors qu'elle demande de l'aide à Matt, il ne lui apporte pas un grand soutien et préfère lui faire une demande en mariage qui ne tombe pas vraiment au bon moment...

En bref

8
Le Doc Suivre Le Doc Toutes ses critiques (1580)
Autres critiques de Daredevil
Boutique en ligne
95,00€
Boutique en ligne
95,00€
Boutique en ligne
95,00€
Boutique en ligne
95,00€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)