9

Critique de Daredevil #187

par Le Doc le mer. 27 mars 2024 Staff

Rédiger une critique
Resurrection...

La fin du #186 de Daredevil publié dans Strange #183 se termine comme d'habitude par un "à suivre"...mais cette suite, les lecteurs de la revue ne l'ont jamais lue car dans le Strange suivant, Lug a enchaîné avec Daredevil #192. À l'exception du #191 publié dans un album Comics USA, le dernier arc narratif de la première prestation de Frank Miller sur la série a donc attendu les intégrales Panini pour être enfin traduit en V.F.

Daredevil #187 débute par la vision d'un DD déstabilisé par la perte de contrôle de ses sens. Il est à la recherche de son vieux maître Stick, le seul homme qui puisse l'aider. Pendant ce temps, Black Widow (que l'on pourrait appeler Grey Widow vu son nouveau costume) est sur la piste des ninjas de la Main sur ordre du S.H.I.E.L.D. L'occasion pour Frank Miller et Klaus Janson d'orchestrer une excellente scène d'action en ombres chinoises sur fond rouge dans le décor d'une morgue, la Main ayant envoyé des agents pour récupérer le corps du guerrier Kirigi. Pendant l'affrontement, Natasha est empoisonnée, donnant à ses apparitions suivantes une sensation d'urgence, une course contre la montre pour accomplir sa mission avant le moment fatidique.

La situation est compliquée mais il y a tout de même des petits moments qui font sourire comme le running-gag de la vitre éclatée du Josie's Bar et la participation d'un chauffeur de taxi venu aider Daredevil dans un moment difficile. L'Homme sans Peur finit par retrouver Stick avant de s'enfermer dans un caisson sensoriel (comme celui utilisé dans le film de Mark Steven Johnson) pour se couper du reste du monde. La communication avec Stick se fera par la pensée, avec le style inimitable du sensei aveugle qui bouscule son élève pour lui faire accepter la vérité sur son état. Matt arrive à retrouver le contrôle au moment où Stick et les autres guerriers mystiques des Chastes (Stone, Claw et Shaft) sont attaqués par un Kirigi revenu du royaume des morts. Le ninja ne fait pas long feu...et les auteurs ajoutent un autre  cliffhanger réussi quand Natasha surgit avant de mourir. 

Grâce aux pouvoirs des Chastes, la Veuve revient à la vie. Palpitant, le #189 est mené sur un rythme soutenu. Daredevil, Black Widow et les Chastes sont attaqués de toutes parts (très bon découpage en cases horizontales) et il faut le sacrifice de Stick et Shaft pour qu'ils se sortent de ce mauvais pas. Matt et Natasha se séparent pour localiser la Main. La Veuve en profite pour interroger Foggy sur le comportement de Matt. Pour l'avocat, Matt s'est mal conduit avec Heather Glenn, la manipulant pour qu'elle l'épouse parce que la mort d'Elektra l'a affecté et qu'il ne veut plus rester seul. Foggy et Natasha orchestrent alors la rupture de Matt et Heather par faux messages interposés...deux pages construites en miroir et qui se passent de mots pour souligner l'impact de ce geste. DD et Black Widow apprennent ensuite grâce à Stone que la Main est à la recherche d'un nouveau Champion et qu'après la perte de Kirigi, c'est au tour d'Elektra d'être au centre du rituel de résurrection. 

Daredevil #190 fait partie des meilleurs épisodes du run de Frank Miller et Klaus Janson. Entre évocation du passé (scènes qui enrichissent les origines d'Elektra et son parcours personnel après la mort de son père) et combats haletants (DD, Widow et Stone contre une horde de ninjas), l'épisode est impeccablement construit, un page-turner bourré d'action et de rebondissements (DD se résout même à s'allier provisoirement au Caïd pour arriver à ses fins). Les derniers pages bouclent superbement la boucle avec le prologue de ce chapitre final...une belle manière de clore ce cycle de morts et de résurrections qui se traduit notamment par un changement de couleur significatif dans la tenue portée par Elektra Natchios...

En bref

9
Le Doc Suivre Le Doc Toutes ses critiques (1580)
Autres critiques de Daredevil
Boutique en ligne
95,00€
Boutique en ligne
95,00€
Boutique en ligne
95,00€
Boutique en ligne
95,00€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)