8

Critique de Call of the night #6

par MassLunar le mar. 4 juin 2024 Staff

Rédiger une critique
Le point faible du vampire

Call of the night , l'une des bonnes séries vampiriques de ces dernières années , vient davantage affiner la figure du vampire à travers ce sixième tome qui nous dévoile la faiblesse du suceur de sang, et non, il ne s'agit pas d'ail !

Après un autre passage plus existentiel sur la notion d'amour entre Kô et Nazuna qui s'offrent une virée nocturne un peu longuette dans  Tokyo, la mangaka Kotoyama s'attarde un peu sur les doutes et les questionnements de Mahiru en passe (ou pas) de devenir également un acolyte de vampire. Comme à son habitude, la dessinatrice met en valeur tous ces promeneurs nocturnes. Dans ce tome, nous partageons les doutes de Mahiru qui, bien qu'il ne soit pas le protagoniste le plus intéressant, peut jouer tout de même un rôle crucial dans l'intrigue, notamment à travers son rapport avec l'énigmatique Kiku Hoshimi, une vampire à part.

De même, nous faisons plus ample connaissance avec la grande Kabura, l'une des vampires du groupe, qui semble avoir un lien certaine avec le passé de Nazuna.

Le passé, c'est justement sur ce point qu'est concentrée l'intrigue de ce sixième tome, qui suite à une intervention violente de la détective privée psychopathe, nous rèvèle que le point faible des vampires est un objet issu de leur passé humain. Avec une adroite transition, la mangaka prépare le terrain du septième tome qui sera, à n'en pas douter, riche en révélations sur le passé humain de Nazuna.

Dans l'ensemble, c'est un tome très agréable où cohabite discussions existentielles, ballades nocturnes, et passages plus tendus emmenés représentés par le personnage de la détective folle furieuse. Ce tome est un bon cocktail de ce que fait le mieux la mangaka, à savoir un manga de vampire plus posé, une ambiance nocturne soignée avec une vrai diversité de lieux et des personnages bien écrits sous un dessin charmant et envoûtant.  On peut regretter quelques dialogues un peu longuet mais cela fait aussi partie du style de ce Call of the night qui aborde d'une manière plus réfléchie ce que veut dire Aimer un vampire.

Un bon tome dans l'ensemble !

En bref

Ce sixième tome demeure sur une bonne progression scénaristique en dévoilant ici ce qu'est le point faible des vampires, transition idéale pour aborder le passé d'un des personnages principaux. Un tome bien équilibré où les ballades nocturnes peuvent être calmes ou tendues..

8
Positif

Toujours ce soucis de l'environnement et de la diversité de lieux qui donnent une vrai richesse à ce titre

Des passages qui alterne entre le tranquille mettant en valeur les questionnements de nos personnages et l'action avec la menace de la détective/tueuse de vampire

Le début de la plongée dans le passé

Negatif

MassLunar Suivre MassLunar Toutes ses critiques (547)
Autres critiques de Call of the night
Boutique en ligne
7,20€
Boutique en ligne
7,20€
Boutique en ligne
7,20€
Boutique en ligne
7,20€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)