7

Critique de Eye Shield 21

par Ksndr le ven. 16 sept. 2016 Staff

Rédiger une critique
Voilà, les 37 mangas d'EY21 sont maintenant derrière moi. Après avoir lu d'un seul coup l'entièreté de l'œuvre je constate du bon comme du mauvais.

Tout d'abord, soyons honnête, c'est beau, marrant, ça part dans tous les sens et on ne s'ennuie jamais. Il y a plein de personnages avec des personnalités bien spécifiques à chacun. Le point fort du scénariste reste qu'il arrive à respecter les réactions de chacun et l'on fini par les connaître par cœur. Quant au dessin, c'est dynamique, bien encré, le charadesign est intéressant et les plans de vue sont extrêmement variés.

Cependant, je pense être trop vieux maintenant (32 ans) pour lire ce genre de manga. Je constate du coup qu'il existe deux types de shônen : l'accessible, adulte, semi-réaliste et respectueux envers l'évolution de ses personnages puis l'inaccessible avec son lot d'exploit impossible qui s'adresse davantage aux jeunes lecteurs.

EY21 fait parti de cette seconde catégorie. Tout y est impossible. Les Daemon Devils Bats deviennent les meilleurs joueurs japonais en moins de 6 mois après avoir poussé un camion sur plus de 2000Km. Oui, 2000Km, en traversant le désert du Nevada où il fait plus de 50°c en journée. Pas de problème d'argent, de temps, de santé, de famille, d'amour, tout est rose bonbon. Ensuite 95% de victoire aux compteurs alors que l'équipe compte majoritairement des amateurs. Il n'y a pas réellement de violence malgré le fait que l'on joue au football américain, il faudra même arriver à la fin du championnat pour tomber enfin sur un GAO qui casse enfin des bras (avec vue rayonX). Là où HAJIME NO IPPO excelle avec des personnages lourdement blessés, EY21 s'écroule sous des scènes de violence ultra-édulcorée. Le suspense des matchs est par moment ultra-prévisible avec une écriture redondante. Ici, point de romance, malgré deux/trois petits rougissements de nos protagonistes (on tombe encore dans un monde puceau à la japonaise). Dernier point noir, le fait que le scénariste occulte carrément les capacités réelles des joueurs de la NFL en citant clairement que Sena, Shin et kurita sont les meilleurs de leur catégorie AU MONDE !!!!!! J'aurais pris exemple sur SLAM DUNK, où Takehiko Inoue montre que ses personnages ont de grandes capacités mais uniquement au niveau lyçéen.



EY21 est un bon manga, dynamique, bien dessiné avec une bonne dose d'humour mais qui manque malheureusement (même si j'imagine que c'est voulu) de crédibilité pour ainsi se sentir proche des personnages.

En bref

7
Ksndr Suivre Ksndr Toutes ses critiques (71)
Qu'avez-vous pensé de cette critique ? 0 0 Commenter !
Autres critiques de Eye Shield 21
Boutique en ligne
6,90€
Boutique en ligne
6,90€
Boutique en ligne
6,90€
Laissez un commentaire
Commentaires (0)